Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du courant de 20.000 volts, mais les techniciens d'Enedis travaillent quand même

-
Par , France Bleu Isère

Enedis, distributeur d'électricité, a souhaité mettre en avant l'un des ses métiers peu connu : celui de technicien sous tension. Des agents qui travaillent sur les lignes quand du courant 20.000 volts y passe. Reportage à Torchefelon, près de La Tour-du-Pin (Isère).

En Isère, l'équipe des techniciens d'intervention travaux sous tension compte une quarantaine de personnes.
En Isère, l'équipe des techniciens d'intervention travaux sous tension compte une quarantaine de personnes. © Radio France - Céline Loizeau

Si on vous dit Enedis, le distributeur d'électricité, celui qui assure l’acheminement de l’électricité entre le réseau de transport et les sites de consommation (à ne pas confondre avec EDF, fournisseur d'électricité comme Engie, Total ou encore Antargaz) vous pensez à priori d'abord à ses interventions pour réparer les lignes endommagées par la neige ou une tempête de vent. 

Mais, il faut savoir que les techniciens entretiennent aussi des kilomètres de lignes pour éviter les pannes, en renforcent d'autres pour là ne pas avoir de souci d'alimentation.

Perchés plusieurs heures sur ce poteau, outre une vigilance quant aux règles de sécurité, les techniciens doivent aussi être en bonne forme physique.
Perchés plusieurs heures sur ce poteau, outre une vigilance quant aux règles de sécurité, les techniciens doivent aussi être en bonne forme physique. © Radio France - Céline Loizeau

Masque, casque, baudrier... et matériel qui maintient hors tension

Pour des raisons économiques, mais aussi car il est compliqué de priver trop longtemps les clients d'électricité; pour ce type d'opérations de maintenance ou de renforcement du réseau, certains techniciens opèrent alors que le courant passe dans les fils. En Isère, l'équipe des techniciens d'intervention travaux sous tension compte une quarantaine de personnes

Pour ce métier, il n'existe pas d'école, il s'agit d'une formation interne. Cela explique les difficultés de recrutement, assure Enedis, et non car il serait dangereux. A l'occasion d'un chantier de maintenance sur la commune de Torchefelon, près de La Tour-du-Pin, l'entreprise a voulu mettre en avant ce métier.

Reportage ce 29 juillet sur la commune de Torchefelon.

En Isère, Enedis compte plus de 400 salariés. Chaque année, dans le département, le groupe procède à environ 10 recrutements, qui viennent essentiellement remplacer des départs. Il accueille aussi une dizaine d'alternants. Le réseau électrique isérois "mesure" 22.000 km, dont la moitié est enfouie sous terre. Il y a 600.000 clients. 

Pour ce type d'opération, les techniciens peuvent être équipés, par exemple, comme c'est le cas ici de perches et d'échelles isolantes. Le matériel en rouge-orange.
Pour ce type d'opération, les techniciens peuvent être équipés, par exemple, comme c'est le cas ici de perches et d'échelles isolantes. Le matériel en rouge-orange. © Radio France - Céline Loizeau
Choix de la station

À venir dansDanssecondess