Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Du matériel médical rénové par l'entreprise solidaire Envie Autonomie Lorraine

dimanche 10 juin 2018 à 23:24 Par Laurent Watrin, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

A Toul, près de Nancy, le centre technique Envie Autonomie rénove des fauteuils roulants et du matériel médicalisé. Cette filière a fait ses preuves ailleurs. L'économie solidaire soulage ainsi la "perte d'autonomie". Les besoins semblent importants.

Philippe Robin, directeur général du réseau Envie Autonomie, estime chaque jour les besoins et la nécessaire amélioration des services dédiés à l'autonomie et à l'aide aux personnes dépendantes.
Philippe Robin, directeur général du réseau Envie Autonomie, estime chaque jour les besoins et la nécessaire amélioration des services dédiés à l'autonomie et à l'aide aux personnes dépendantes. © Radio France - Laurent Watrin

Meurthe-et-Moselle, France

"Travailler ici, c'est très valorisant : on a le sentiment d'aider vraiment les gens". Jean-Michel, chef d'équipe au centre technique Envie Autonomie de Toul, résume ainsi le sens de la démarche lancée en Lorraine. L'entreprise solidaire rénove des fauteuils roulants, des déambulateurs, des lits médicalisés. Du matériel d'occasion destiné en priorité à la location.

Sur la zone d'écologie industrielle Toul Europe, des centaines de mètres carrés de hangars reçoivent les matériels que le réseau Envie s'attache à recycler. Ici, sont traités tous les matériels définis comme des "aides techniques à la mobilité ou qui compensent la perte d'autonomie", explique Lysiane Serret, responsable de développement chez Envie. Et "cela ne concerne pas seulement les personnes âgées". Le projet lorrain s'inspire de ce qui est réalisé, depuis bientôt quatre ans, dans la banlieue d'Angers, en Maine-et-Loire. 

La vitrine d'Envie Autonomie, sur la ZI Toul Europe, accueille les particuliers et les réseaux professionnels qui aident les personnes en perte d'autonomie. - Radio France
La vitrine d'Envie Autonomie, sur la ZI Toul Europe, accueille les particuliers et les réseaux professionnels qui aident les personnes en perte d'autonomie. © Radio France - Laurent Watrin

A l'entrée, des objets usés. A la sortie, du matériel requalifié et reconditionné, avant tout destiné à la location. Moitié moins cher que les matériels neufs. L'étude de marché, menée pendant près de deux ans, a permis de collecter près de 2 000 pièces à recycler. Le bouche à oreille a déjà suscité des clientèles.

Les lits médicalisés hors d'usage sont désossés à l'arrivée. Envie Autonomie Lorraine s'efforce de tout recycler. - Aucun(e)
Les lits médicalisés hors d'usage sont désossés à l'arrivée. Envie Autonomie Lorraine s'efforce de tout recycler. - Arnaud Bouisson Terra (DR)

Ce modèle de recyclage de matériel médical a été présélectionné, en avril 2018, par le ministère de la transition écologique. La démarche est appuyée financièrement, notamment par le département de Meurthe-et-Moselle. Les soutiens des partenaires restent nécessaires car la filière économique n'a pas encore atteint l'équilibre. 

Lysiane Serret, chargée de développement Envie Autonomie

Des associations relais assurent par ailleurs la notoriété du projet. "Une vingtaine de départements sont en mouvement", assure Philippe Robin, directeur général du réseau national Envie Autonomie. Après Angers, Saint-Etienne et Rennes tout récemment, ce sont les sites de Strasbourg, Reims et Montbéliard qui doivent suivre. 

En Lorraine, le projet a contribué à la mise en place d’une formation expérimentale de « Technicien d’Installation et de Maintenance de Matériel Médical lié au handicap », pilotée par le Lycée Bertrand Schwartz de Pompey, avec le GRETA et le soutien de la Région Grand Est. 

Les compétences ainsi développées devraient faire l'objet d'une nouvelle certification professionnelle avant la fin de l'année 2019. Une quinzaine d’acteurs économiques de la distribution de matériel médical se sont associés au démarrage de l’action de formation en accueillant des stagiaires de la formation professionnelle.

Le centre technique Envie Autonomie de Toul permet à la fois la rénovation de matériel médical et le stockage de pièces détachées d'occasion pour les particuliers. - Radio France
Le centre technique Envie Autonomie de Toul permet à la fois la rénovation de matériel médical et le stockage de pièces détachées d'occasion pour les particuliers. © Radio France - Laurent Watrin

Des créations d'emplois possibles

Pour l'instant, le centre technique Envie Autonomie de Toul emploie six personnes. Certains employés viennent du site de recyclage de matelas, tout proche, autre activité d'Envie Lorraine, qui a connu un incendie récemment, et qui ne redémarrera pas son travail avant 2020. 

Le directeur général d'Envie Lorraine, Pierre Guyot, espère doubler l'effectif toulois dans les années à venir.

Les fauteuils roulants rénovés sont exposés dans l'espace "show-room" du centre technique Envie Autonomie de Toul. - Radio France
Les fauteuils roulants rénovés sont exposés dans l'espace "show-room" du centre technique Envie Autonomie de Toul. © Radio France - Laurent Watrin

Le réseau ENVIE France en deux chiffres

  • 50 entreprises agréées "entreprise solidaire / entreprise d'insertion"
  • 2 000 personnes employées en parcours d'insertion professionnelle