Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Duoday" : sensibilisation à l'autisme dans des grandes surfaces de Meurthe-et-Moselle

jeudi 26 avril 2018 à 18:44 Par Mélanie Juvé, France Bleu Sud Lorraine

A l'occasion du "Duoday" ce jeudi, journée d'inclusion des personnes handicapées dans les entreprises, des opérations de sensibilisation à l'autisme ont été menées dans des grandes surfaces de Meurthe-et-Moselle.

Dylan, 22 ans, a pu s'essayer au métier d'hôte de caisse le temps d'une matinée.
Dylan, 22 ans, a pu s'essayer au métier d'hôte de caisse le temps d'une matinée. © Radio France - Mélanie Juvé

Nancy, France

En moins d'une heure, Dylan, 22 ans, atteint de troubles autistiques a appris ce jeudi les bases du poste de caissier dans un centre commercial avenue de Lobau à Nancy.

Au total, trois grandes surfaces de Meurthe-et-Moselle dont deux à Nancy ont dédié pour le "Duoday", journée d'inclusion des personnes handicapées dans les entreprises, une caisse à des personnes atteintes d'autisme. 7 000 personnes sont concernées dans le département.

Difficultés d'insertion professionnelle

"C'est pas très compliqué, il y a rarement de gros problèmes. _Finalement ça se passe très bien."explique Dylan. "Honnêtement il se débrouille mieux que certaines personnes qui viennent d'arriver,_ ajoute Marie Gaytté salariée de la grande surface et son accompagnatrice pour la journée. Il faut démonter les clichés, c'est une bonne chose."

Malgré la loi qui impose aux entreprises de plus de 20 salariés d'employer 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières, ces dernières éprouvent de fortes difficultés d'insertion professionnelle : le taux d'activité des personnes handicapées étant seulement de 43%.

Carole Grandjean, députée de Meurthe-et-Moselle à l'initiative de l'opération.

Démonter des clichés

"Il y a l'idée que ces personnes n'ont pas les capacités d'autonomie, de socialisation pour s'insérer dans le monde du travail _mais c'est faux_" explique Jean-Marie Othelet, président de "Vivre avec l'autisme" 54, association partenaire de l'opération.

"Il n'y a pas de baisse de productivité parce que vous employez des personnes atteintes d'autisme" Jean-Marie Othelet

Le taux de chômage des personnes handicapées, 19%, est deux fois supérieur à la moyenne nationale.