Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Duppigheim : les salariés de Knorr plantent 261 croix symboliques devant leur usine

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Plusieurs syndicats du site de Knorr de Duppigheim dans le Bas-Rhin en Alsace organisent ce jeudi matin une action devant l'usine de soupes. Usine qui doit fermer. Unilever estime qu'elle n'est plus rentable, les salariés ne sont pas de cet avis

Mobilisation devant l'usine Knorr à Duppigheim en Alsace
Mobilisation devant l'usine Knorr à Duppigheim en Alsace - Martial Schwartz - FO

Les salariés de Knorr à Duppigheim, dans le Bas-Rhin se mobilisent ce jeudi matin. A 8h, ils se sont réunis pour planter symboliquement des dizaines de croix devant leur usine. Un cercueil était aussi visible.

Car le site doit fermer, 261 emplois seront supprimés. Le groupe Unilever estime que l'usine qui produit des soupes industrielles n'est plus rentable et met en avant une baisse durable de la consommation de ces soupes.

Mais le syndicat FO par exemple n'est pas de cet avis. Il estime au contraire que le site est tout à fait viable. Que d'autres usines tournent à plein régime en Pologne et en Roumanie. Et que l'usine manque surtout d'investissement avec des machines vieillissantes. 

Même colère de la CFTC, qui évoque des bénéfices "de milliards d'euros" pour le groupe et des "licenciements de confort" pour "augmenter le profit des actionnaires".

Maintenir du travail sur place

Un CSE devait se tenir à 9h ce jeudi matin. Mais les salariés sont très inquiets expliquait sur France Bleu Alsace Martial Schwartz, délégué FO. "Il y a de la tristesse, il y a de la haine, c'est tout un mélange. Y'a un mélange de tristesse et de colère" dit-il.

Fo dit en tout cas qu'il fera tout pour le maintien des emplois sur le site car le syndicat rappelle qu'Unilever a fait plus de 6 milliards d'euros de bénéfice net l'an dernier. "On espère que le site sera sauvé, on veut le maintien du travail sur place chez Knorr et que l'usine ne fermera pas" dit Martial Schwartz.

Car le syndicaliste rappelle que selon lui, le site est bien rentable : "on externalise le Made in France et on délocalise, j'ai un doute sur un repreneur. On espère beaucoup. C'est pour cela que l'on fait une action aujourd'hui" explique Martial Schwartz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess