Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dysfonctionnements dans un centre d'aide sociale à l'enfance : le département de Côte-d'Or porte plainte

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Le département de Côte-d'Or réagit après la diffusion d'un reportage sur les manquements dans l'aide sociale à l'enfance. Une plainte contre X est déposée pour des faits de drogue et de prostitution dans un foyer dijonnais.

Le président du département François Sauvadet a déposé plainte lundi 20 janvier 2020
Le président du département François Sauvadet a déposé plainte lundi 20 janvier 2020 © Radio France - Denis Souilla

Un reportage qui fait du bruit. Dimanche 19 janvier 2020, le magazine "Zone interdite", sur M6, a diffusé une enquête sur les "défaillances de l'aide sociale à l'enfance". On y voit des éducateurs sans aucune formation, des jeunes qui fuguent, livrés à eux-mêmes, et qui vivent dans de mauvaises conditions. 

Un établissement de Côte-d'Or est cité, "la Maison d'enfants à caractère social" (MECS) de Dijon. On y voit des éducateurs, non-formés, donner des neuroleptiques à une adolescente atteinte de troubles psychiatriques. Ou la situation de mineurs qui se prostituent. Selon les chiffres du département, 3000 enfants et jeunes sont pris en charge, dont 1358 vivent en dehors de leur famille, répartis entre familles d’accueil et des établissements gérés par des associations ou des communes, sous la tutelle du Département. 

Lundi 20 janvier 2020, le président du Département, François Sauvadet, a réagi à ce reportage dans un communiqué. Il évoque des "dysfonctionnements inadmissibles". Une plainte contre X est déposée pour les faits de prostitution et de drogue dans les locaux concernés de l'aide sociale à l'enfance. 

Le président du Département assure avoir pris des décisions depuis plusieurs mois. Missions d'inspection, saisie du procureur de la République pour les faits de drogue, de prostitution, de violences et sanctions contre les personnels fautifs.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu