Société

Ecole primaire et collège : des futurs programmes revus par "cycles"

France Bleu lundi 13 avril 2015 à 16:03 Mis à jour le lundi 13 avril 2015 à 18:01

La cour de récréation d'un collège (photo d'illustration)
La cour de récréation d'un collège (photo d'illustration) © Marlene Awaad - MaxPPP

Après les rythmes scolaires et le collège, c'est au tour des programmes scolaires d'être en voie de réforme. Le Conseil supérieur des programmes a remis vendredi à la ministre de l'Education nationale ses propositions. Les nouveaux programmes devraient porter non plus sur un, mais sur trois ans.

Bientôt finis, les programmes scolaires, année par année ? C'est en tout cas ce que préconise le Conseil supérieur des programmes (CSP). Créée en 2013 par Vincent Peillon, cette organisation indépendante a remis vendredi ses préconisations à la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, en vue d'une réforme des programmes scolaires. 

Trois cycles, du CP à la troisième

Selon les informations du Monde , qui s'est procuré le rapport, le CSP recommande de mettre en place une organisation des programmes non plus par année, mais par "cycles", autrement dit des périodes de trois ans au cours desquelles il n'y a non plus une liste de contenus à enseigner , mais une liste d'objectifs à atteindre.

Ces trois cycles seraient transversaux et relieraient collège et lycée : le premier couvre les classes de CP, CE1 et CE2, le second le CM1, CM2 et la sixième, le troisième enfin irait de la 5e à la 3e. Un changement important selon Le Monde, qui ferait que le collège serait moins vu comme "l'antichambre du lycée" que comme le prolongement de l'école primaire .

Techniques traditionnelles et novatrices

Chaque cycle aurait donc ses propres objectifs, comme par exemple, pour le premier cycle, "la maîtrise des langages, et notamment de la langue française" ; puis "la consolidation des apprentissages fondamentaux" pour le second et la construction d'un projet d'orientation – entre autres – pour le dernier. Ce qui laissera donc plus de marge aux professeurs pour choisir le contenu de leurs formations. 

Pour autant, toujours selon Le Monde , les enseignants ne seront pas laissés totalement libres pour autant : le CSP donne des pistes pour adopter à la fois des méthodes traditionnelles, comme la pratique régulière de la lecture ou du calcul mental , aux pratiques plus novatrices, comme la pratique de l'oral ou la résolution de problèmes . Les enseignants recevront les projets de programmes avant l'été, et les nouveaux programmes sont prévus pour septembre.