Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ecoles, crèches, transports : voilà à quoi ressemblera Toulouse le 11 mai, pour le déconfinement

-
Par , France Bleu Occitanie

Dans une visio-conférence de presse ce vendredi, le maire Jean-Luc Moudenc a donné des détails sur le déconfinement dans les services municipaux, à partir du 11 mai.

Les écoles de Toulouse seront désinfectées trois fois par jour.
Les écoles de Toulouse seront désinfectées trois fois par jour. © Maxppp - MiKAEL ANISSET

Dans une visio-conférence de presse ce vendredi, le maire Jean-Luc Moudenc a donné des détails sur le déconfinement dans les services municipaux, à partir du 11 mai.

Ecoles

"Nous travaillons bien avec l'Education nationale depuis deux semaines" explique tout d'abord Jean-Luc Moudenc.

Le maire de Toulouse rappelle tout d'abord qu'un tiers des écoles ouvrira le 11 mai, soit 68 écoles. "La jauge sera de 45 enfants par écoles, 90 enfants par groupe scolaire" précise l'élu, qui indique que "la répartition pédagogique sera faite par l'Education nationale".

Le maire estime à "3.500 ou 4.000 enfants" le nombre d'élèves qui pourraient revenir en classe lundi 11 mai. Il explique aussi dans chaque école il y aura une "pièce dédiée" pour accueillir des enfants présentant des symptômes du Covid-19.

En ce qui concerne l'hygiène, "les protocoles de nettoyages des écoles vont être particulièrement soignés" insiste le maire, qui indique que "trois opérations par jour et par école" seront menées.

Quant aux cantines, "elles fonctionneront, mais _sur la base de repas froids_", qui "pourront être pris de manière plus souple" pour ne pas concentrer les demi-pensionnaires au réfectoire. Il sera possible de manger à sa place en classe, sous le préau, ou dehors s'il fait beau.  

La mairie de Toulouse exonérera l'ensemble des familles du montant des repas

Jean-Luc Moudenc annonce aussi "une mesure importante" : "à partir du 11 mai, et jusqu'au 4 juillet, la mairie de Toulouse exonérera l'ensemble des familles du montant des repas. Le temps des CLAE sera lui aussi exonéré." Le maire indique aussi qu'au mois de septembre, il demandera au conseil municipal de mettre en place "une mesure de réduction de 20% sur le prix de la cantine" pour les revenus familiaux de moins de 2.800 euros par mois.

Jamais on a eu affaire à une telle complexité

En ce qui concerne le périscolaire, les CLAE reprendront normalement le 11 mai.

Les familles seront informées de l'ensemble des dispositifs par courrier électronique en début de semaine prochaine.

"Jamais on a eu affaire à une telle complexité" pour une rentrée scolaire, juge Jean-Luc Moudenc.

Crèches

La totalité des crèches municipales rouvrira le 11 mai, soit 40 crèches et 9 crèches multi-familiales. Pas plus de 10 enfants par pièces. Les agents de la collectivité seront équipés de masques. L'idée, "c'est d'être souple", pour les familles qui ne veulent pas remettre leur enfant en crèche aussi longtemps que d'habitude.

Transports

Pour respecter la distanciation physique entre usagers, "la responsabilité individuelle sera importante", insiste Jean-Luc Moudenc, qui en appelle "à la responsabilité des Toulousains."

L'ensemble du réseau Tisséo sera rouvert (métro, trams et bus), mais avec des horaires de vacances scolaires. Aujourd'hui l'offre est à 40%, la fréquentation est de "5 à 7%". La reprise sera progressive, avec un retour à 100% attendu au mois de septembre.

60 distributeurs de gel hydroalcoolique seront installés. "Des distributeurs automatiques, qui évitent qu'on touche le dispositif" précise Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo Collectivités. L'ouverture automatique des portes dans le tram sera généralisée aux arrêts, pour éviter de toucher le bouton sur la porte.

Les tarifs Tisséo resteront identiques le 11 mai (retour au tarif normal), mais l'augmentation du prix du ticket qui devait avoir lieu au 1er juillet sera différée.

Le stationnement des véhicules sur la voie publique redeviendra payant à partir du 11 mai. "Si nous le faisons pas, nous aurons aussitôt des voitures-ventouses", qui gêneront la reprise des commerces et de l'activité explique Jean-Luc Moudenc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu