Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Écoles, marchés, prime aux agents : la ville de Laval fait le point sur le déconfinement progressif

-
Par , France Bleu Mayenne

La ville de Laval prépare elle aussi son déconfinement progressif en menant plusieurs chantiers, à la lumière du plan national de déconfinement présenté mardi par le Premier ministre à l'Assemblée nationale. Ce jeudi 30 avril 2020, le maire François Zocchetto fait le point sur les dossiers en cours.

Mairie de Laval (illustration)
Mairie de Laval (illustration) © Radio France

Les marchés

Si la ville de Laval n'est pas encore autorisée par la préfecture de la Mayenne à organiser ses marchés comme avant le confinement, des commerçants et leurs étales reviennent progressivement dans le centre-ville, dans le respect des mesures de distanciation. Ainsi, ce samedi 2 mai 2020, 16 commerçants (fromagers, bouchers, maraîchers et horticulteurs) pourront proposer leur produits dans certains secteurs de la ville : place Hardy de Lévaré, la gare et sur l'esplanade du Château-neuf. Depuis ce mercredi 29 avril, trois commerçants ont été autorisés à travailler dans le quartier du Bourny. 

Commerces 

Un plan de soutien aux commerces de Laval est en préparation. La mairie et les associations de commerçants ont prévu de se revoir le jeudi 7 mai pour en préciser les modalités, avant de le présenter publiquement.

Les écoles 

C'est un des plus vastes chantiers à mener pour la ville. Et cela dans un temps très court avant le 11 mai. "C'est un travail compliqué" concède d'ailleurs François Zocchetto. La plupart des écoles sont déjà entrées en contact avec les parents pour savoir s'ils envisageaient ou pas de faire retourner leurs enfants dans les classes. Rappelons que le retour des élèves dans les classes est basé sur le volontariat comme l'a rappelé le Premier ministre mardi à l'Assemblée nationale. L'application des mesures barrières dans les établissements est toujours en cours de discussion. 

15 élèves maximum pourront être présents par classe. La question du rythme scolaire se pose aussi : les groupes de 15 enfants enchaîneront-ils par exemple deux jours consécutifs dans l'école ? Ou seront-ils présents toute une semaine en alternant ? "Ce sont les enseignants qui vont choisir" précise le maire de Laval. Contrairement à d'autres élus en France "je ne suis pas opposé à la réouverture des écoles à Laval. Il y a un risque de déscolarisation pour certains enfants et certains parents ont la nécessité de reprendre leur travail" ajoute François Zocchetto. 

Une prime pour les agents de la ville

La mairie de Laval et les organisation syndicales ont trouvé un accord pour le versement d'une prime aux agents qui sont restés mobilisés "sur le terrain" depuis le début du confinement. Le montant de cette prime atteindra dans certains cas 1.000€. Le montant sera fixé en fonction du degré d'exposition de l'agent et de son temps de travail. "Je souhaite que son versement intervienne sur le salaire du mois de juin" indique le maire de Laval François Zocchetto. Pour acté le principe de cette prime, il faut attendre la publication du décret réglementaire du gouvernement "prévue dans les prochaines semaines" expliquait le 23 avril dernier, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics. L'enveloppe globale de cette "prime exceptionnelle" s'établit à 430.000€ pour la municipalité lavalloise. Il s'agit aussi pour la mairie de Laval de préparer, en vue du 11 mai, son plan de reprise d'activité pour ses 1.700 agents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess