Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ECOUTEZ - Mon village confiné : Gilles Robert "Un maire doit être proche de ses habitants en temps de crise"

-
Par , France Bleu Besançon

Le Russey, commune de presque 3 000 habitants du Doubs en Franche-Comté, située à quelques kilomètres de la frontière suisse, est reclus sur lui-même depuis le 15 mars. Portrait de cinq de ses habitants et de leur quotidien de confiné. Aujourd'hui, paroles de Gilles Robert, maire du Russey.

Le Russey n'a pas été épargné par le Covid-19. Le prêtre du bourg en est mort il y a quelques semaines. La mère de Gilles Robert est aussi décédée du SARS-CoV-2. "Je l'ai appris le lundi 12 avril, le lundi de Pâques. [...] Forcément j'ai reçu beaucoup d'appels de soutiens. Ça prouve que les maires sont des citoyens comme les autres", explique Gilles Robert. Mais il reste le premier personnage du Russey et continue de faire tourner la mairie. Avec le même rituel qu'avant le confinement. 

"Il y a une journée type du maire confiné : étant assez matinal, je me lève vers 6h30 du matin puis je prends contact par téléphone avec les services de la mairie, notamment les services techniques. Mais tout ça je le fais depuis chez moi." Résultat, l'édile doit gérer les tâches quotidiennes de la ville depuis chez lui et passe sa journée accroché à son téléphone.

La mairie à la maison

"Je reçois entre 20 et 30 appels par jour des habitants du Russey", assure Gilles Robert. Des coups de fils qui peuvent concerner des soucis de voisinage ou des ennuis de santé. "Bien évidemment, on a tout au long de la journée le souci de savoir s'il y a pas des personnes en difficulté.

Appels auxquels s'ajoutent ceux des employés de la mairie mais aussi des commerçants du Russey. "Les alertes les plus graves que j'ai eu depuis le début ce sont celles des restaurateurs pour qui ce n'est pas la joie", déplore Gilles Robert. 

Quand le maire repousse sa retraite

Toutes les tâches d'un maire, Gilles Robert continue de les assumer ... alors qu'il ne devrait plus être locataire du 5, place Dominique Parrenin. Il ne s'est pas représenté aux dernières élections municipales. Alors après presque 20 ans de mandat à la tête du bourg franc-comtois, il continue de gérer la commune en plein confinement. 

Un moment où, selon Gilles Robert, la proximité entre le maire et ses habitants doit être le maître-mot : "Cette proximité existe toujours dans un bourg rural comme Le Russey [...] mais je crois qu'avec cette période de confinement, ce lien est beaucoup plus important est est extrêmement apprécié. On a eu beaucoup de gens et de personnels qui ont été touché et ils nous disent à quel point ça leur a fait plaisir d'être contacté et de ne pas être oublié". 

Finalement, les seuls moment de libres, Gilles Robert les passe le soir à faire du jardinage ou encore lorsqu'il s'octroie une heure de balade dans Le Russey. "C'est la première fois dans ma carrière que j'ai mes soirées, et c'est quand même assez appréciable."

ECOUTEZ toute la série “Mon village confiné” au Russey :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess