Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Epicier depuis 10 ans à Roubaix, il devient écrivain dans une grande maison d'édition

-
Par , France Bleu Nord

Djamel Cherigui sort ce mercredi 3 mars son premier roman "la sainte touche", aux éditions Jean-Claude Lattès. L'épicier roubaisien de 35 ans sera également l'invité le même jour de l'émission la Grande Librairie sur France 5.

Damel Chérigui, devant son épicerie "le Parvis", à Roubaix
Damel Chérigui, devant son épicerie "le Parvis", à Roubaix © Radio France - Stéphane Barbereau

C'est peu dire que ce Nordiste vit un rêve éveillé : "Ecrire c'est pas naturel pour moi, il y avait donc cette question de la légitimité. J'ai tendance à sacraliser les écrivains. Ecrire c'était un peu me mettre à leur hauteur et j'estimais ne pas avoir la légitimité pour..." Pourtant, après des années passées dans son épicerie "Le Parvis" dans le quartier de la Potennerie, à Roubaix, à lire Houellebecq, Proust, Zola, Hugo, Balzac, Rousseau, Diderot, Homère, Djamel Cherigui se lance dans l'écriture la nuit et les corrections le jour. Une oeuvre entamée il y a près de 2 ans. Il y a un an, il l'envoie à une dizaine de maisons d'éditions et c'est Jean-Claude Lattès qui le convainc de publier dans sa collection "nouvelles voix".

Reportage à l'épicerie "Le Parvis" à Roubaix

"La sainte touche" sort en librairie ce mercredi 3 mars. Ce roman autobiographique selon l'auteur raconte l'histoire d'un jeune "qui se fait virer de chez lui et au fil des ses errances, il va tomber sous la coupe d'un épicier véreux et l'entrainera dans des aventures rocambolesques". Pourquoi un tel titre ? C'est ainsi que l'on appelait dans le temps le jour des paie dans le Nord, aujourd'hui cela s'applique pour le jour où sont versées les allocations familiales ou le RSA.

La mère de l'auteur, Tassadit, ancienne modéliste en corsetterie chez Etam aujourd'hui à la retraite, ne cache pas son émotion :

C'est un jour de joie, je suis très fière

Le père de l'écrivain, retraité et ancien soudeur à l'usine de tracteurs New Holland de Croix, est confiné à la maison en cette période de coronavirus. Il ne peut donc pas voir le défilé de journalistes dans le commerce de son fils à la veille de la sortie de son premier roman. Tassadit raconte que son fils, enfant, était surtout passionné de BD avant de se plonger dans les livres, une fois épicier. Lui avoue sa gêne à l'idée de voir sa mère dévorer les pages de son roman inspiré de sa vie, reconnaissant ne pas avoir toujours été un modèle, après avoir quitté l'école en classe de Première.

Un passe-temps devenu passion

C'est derrière son comptoir, juste à côté des bouteilles d'alcool, conserves et sachets de pâtes qu'il vend quotidiennement, que Djamel Cherigui a dévoré des livres pendant des années.

Derrière un comptoir, le temps passe très lentement, c'est comme un confinement. Le plus agréable à faire c'était de lire des livres.

Djamel Chérigui, épicier et écrivain de Roubaix
Djamel Chérigui, épicier et écrivain de Roubaix © Radio France - Stéphane Barbereau

Djamel Chérigui explique d'om lui est venu la passion de la littérature

"La sainte touche", 256 pages, aux éditions JC Lattès, 19€.

Djamel Chérigui sera l'invité de l'émission de François Busnel, "la grande librairie", ce mercredi soir, sur France 5, à 20h50.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess