Infos

EDITO - Des manifestations partout hier en France et pourtant il ne s'est pas passé grand chose ?

Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu mercredi 19 mars 2014 à 6:58

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

Oui, une fois de plus un air de déjà vu. De Toulouse à Saint Nazaire, de Lille à Lyon, Marseille, Nice ou Rennes et Paris bien sûr, les mêmes slogans anti pacte de responsabilité mais surtout des cris inquiets contre la stagnation du pouvoir d'achat et le chômage. On parlera de mobilisation réussie du côté des principaux syndicats, CGT ou Force Ouvrière. En fait ce n'était même pas une colère bruyante à quelques jours des élections municipales. Les manifestants n'ont pas besoin de descendre dans la rue pour faire leur choix politique. Il flotte dans cette douceur de printemps trop en avance une espèce de morosité que ne cachent ni les banderoles ni les déclarations définitives adressées au patronat. La CFDT a parlé de mouvement fourre-tout. Ce n'est sans doute pas faux dès lors que chacune, chacun a une bonne raison de râler en ce moment. Mais les clameurs des cortèges ne font pas une révolte et encore moins une révolution. Le président de la République et son premier ministre ont la tête sous l'eau et les sondages les maintiennent toujours sous la ligne de flottaison. Il y a peu, les défilés auraient été impressionnants, ininterrompus et autrement plus entendus par le gouvernement. Cela donnerait presque l'impression que même les organisateurs de la protestation n'y croient que mollement. Toujours ce vieux problème français de la représentativité des syndicats en dehors de quelques services publics et leur incapacité à mettre en scène un malaise pourtant bien réel. Alors c'est un peu à la va comme j'te pousse. Même la grogne est désabusée. Tout cela manque de passion. Et ça n'est pas rassurant.

Edito. Des manifestations en France et pourtant il ne s'est rien passé ?

Partager sur :