Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EDITO - Faut-il mettre dans un même panier Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde et Jérôme Kerviel ?

jeudi 20 mars 2014 à 7:21 Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

Heureusement non ! Ils sont simplement les témoins du moment de cette ambiance pourrie qui rend les électeurs aussi dubitatifs que critiques à l'égard du pouvoir ou plus exactement des pouvoirs. Que ce soit à propos des réseaux agités par un ancien président de la république, des soupçons d'implication d'une ancienne ministre dans des arrangements entre amis au profit de Bernard Tapie ou par la capacité de tout un système financier à faire supporter les dérives boursières sur la seule tête d'un ancien trader. Ce qui est très énervant lorsque l'on découvre jour après jour que nous vivons dans un pays spécialiste de la découverte des dossiers tordus mais toujours a posteriori. Avec une remarquable incapacité délibérée pour empêcher, pour prévenir tous ces scandales. Combines pourries jamais à l'abri d'une surenchère permanente et qui portent le témoignage terrifiant de l'énergie déployée ici ou là pour se maintenir au dessus des lois et conforter son pouvoir par tous les moyens. Une morale publique défaillante qui vient battre en brèche l'appel angoissé des maires et des candidats à voter dimanche. Pas étonnant que les électeurs oscillent parfois entre naïveté angélique et rejet massif de ces professionnels de la politique qui ne font jamais ce qu'ils disent. Tous les jours les tricheurs viennent taguer leurs mensonges sur les frontons des mairies. Masquant liberté, égalité, fraternité, dont ils ont consciencieusement effacé l'âme. Au prétexte que dans ce monde à la dérive cela n'aurait plus guère de sens que dans les discours. Alors qu'à l'inverse c'est justement de ces points de repère dont nous avons besoin aujourd'hui.