Société

EDITO - Faut-il prendre des mesures draconiennes pour lutter contre la pollution ?

Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu lundi 17 mars 2014 à 7:18

Tous les jours, Jean-Laurent Bernard, le rédacteur en chef de France Bleu Provence, réagit à un fait d'actualité. Retrouvez son édito.

Oui, nous n’avons pas le choix et on peut même penser que la situation va empirer dans les années à venir. Au moins pour une raison, c’est toute la planète qui est polluée et dans ce domaine il n’y a pas de frontière. Une bonne partie des nuages de particules actuellement stationnés sur l’Ile de France, l’Alsace, la Normandie ou même la Bretagne vient de l’Est. De l’Allemagne et des pays limitrophes. C’est pour cela que les échecs répétés des sommets internationaux sur l’environnement finiront tôt ou tard par nous toucher directement. Le gouvernement et les écologistes ont tort de ne pas vouloir être encore plus stricts sur la lutte contre les pollutions. Cette histoire de circulation alternée est du bricolage puisqu’il s’agit d’une réaction et non pas d’une correction. Lorsque la météo se décidera à chasser les polluants, rien n’aura été réglé et des médecins continueront à protester dans le vent contre ces maladies mortelles qui naissent dans les poussières de la pollution. Un crime silencieux. Autre souci, et non des moindres, notre pays n’est absolument pas organisé pour faire face à ces pics de pollution et surtout aux restrictions de circulation. L’Ile de France possède des transports en commun, insuffisants certes, il n’empêche que décréter la circulation alternée dans le reste de la France est pratiquement impossible. Si les bus ou métro fonctionnent à peu près correctement dans les grandes villes, en revanche le trafic régional n’est pas adapté pour encaisser une grosse affluence. Le chantier de la pollution est énorme, il passera par des contraintes fortes. L’éco taxe devait y participer. Tout le monde a reculé. La pollution a gagné. Nous allons râler et tousser. C’est un échec collectif.

Edito. Faut-il prendre des mesures draconiennes pour lutter contre la pollution ?

Partager sur :