Société

Edito - François Hollande chahuté hier à Carmaux dans le Tarn

Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu jeudi 24 avril 2014 à 9:59

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

François Hollande chahuté hier à Carmaux dans le Tarn, ce n'est pas vraiment une surprise ? Non, pas vraiment, il n'est ni le premier ni le dernier chef de l'état à se faire siffler lors d'un bref déplacement à travers le pays. Des protestations dont on ne sait pas d'ailleurs si elles portaient sur le fait que les habitants étaient strictement bloqués et hors d'atteinte de François Hollande ou si c'était des mécontents de la politique menée par le président de la république. Sans doute un peu des deux. De toutes façons ce genre d'exercice très protocolaire et finalement peu intéressant n'a jamais eu d'effet réel sur l'opinion publique.Reconnaissons que le rejet du chef de l'état est tellement fort aujourd'hui qu'il peut toujours tenter des opérations séduction au rythme des célébrations ou des anniversaires. Les grandes envolées lyriques autour du centenaire de Jean Jaurès illustre socialiste et enfant du pays ne pèsent pas lourd face au désarroi énervé de bien des électeurs. Cela pose et repose la question de l'utilité des visites millimétrées du chef de l'état que le peuple est censé applaudir. A l'heure d'internet et de l'information continue il y a sans doute une autre façon plus moderne mais aussi surtout beaucoup plus simple de s'adresser aux français sur des sujets qui les préoccupent. Tout en gardant bien sûr la nécessaire dignité due à la fonction présidentielle.Il n'est pas certain qu'entre deux élections à l'abstentionnisme grandissant François Hollande ait parfaitement compris que les attentes ne sont pas celles du prétexte d'un hymne à Jaurès.

Le risque est inquiétant d'écouter le président parler sans jamais entendre ce qu'il dit. Trop loin. Et peut être trop tard.

Edito. François Hollande chahuté hier à Carmaux dans le Tarn - BLEU NATIO WEB