Société

EDITO - Le Front National est-il devenu un parti comme les autres?

Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu mardi 25 mars 2014 à 7:07

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

Politiquement, oui. N'en déplaise aux donneurs de leçons qui nous rebattent les oreilles depuis 20 ans. Leur stratégie se solde par un échec qui s'est échappé des urnes dimanche soir pour leur revenir dans la figure comme un boomerang. A force de nier et de dénier, les électeurs en ont ras le bulletin et ils sont allés chercher des femmes et des hommes que les partis proclamés républicains ont été incapables de leur donner. Cela dit, la médaille a son revers. Le Front National tonitruant depuis 48 heures et sans doute encore en fin de semaine, fait son entrée par la grande porte dans ce fameux système qu'il se plait tant à dénoncer. La preuve vient notamment de l'abstention. Selon les villes entre 4 et 5 électeurs sur 10 se sont abstenus. Or le Front National, tout comme le PS ou l'UMP, a été incapable de mobiliser et séduire ces citoyens silencieux. Pensez qu'aujourd'hui, la moitié de la population ne se retrouve ni dans le PS, ni dans l'UMP et ni dans le Front National. Son succès du moment repose d'avantage sur la faiblesse de ses adversaires que sur une génération de nouveaux électeurs. C'est en cela que ce parti est en voie de normalisation. Quel que soit l'avis que l'on peut porter sur ses idées et sa conception de la gestion municipale. En fait, il n'est plus temps d'ergoter doctement sur la conscience politique des électeurs. Ils s'en moquent. Le marigot politique, tous partis confondus, vient de payer ses errements. Il lui reste quelques jours pour finir cette campagne déboussolée. Et cesser d'accuser les électeurs de tous les maux.

Edito. Le FN est-il devenu un parti comme les autres

Partager sur :