Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EDITO - Le silence de François Hollande intrigue tout le monde, y compris ses amis

mercredi 26 mars 2014 à 7:16 Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

Vous avez la réponse classique et archi connue : le président de la république est le président de tous les français, il n'a donc pas à se mêler d'une élection. Et puis vous avez une réalité toute simple, s'il ne dit rien on le presse de parler, s'il s'exprime et que la gauche poursuit sa déroute, on s'empressera de le critiquer en lui expliquant qu'il aurait mieux fait de se taire ! En revanche dans le devoir d'inventaire qui débutera dimanche soir à la lecture des résultats définitifs, François Hollande ancien patron du PS ne pourra échapper aux reproches et à son absence de courage lorsqu’il était premier secrétaire national du parti socialiste. L'exemple d'Hénin Beaumont dans le Pas de Calais et des turpitudes de son ancien maire est là pour rappeler qu'à force de mettre les problèmes sous le tapis comme de la poussière, un jour ou l'autre les électeurs viennent se rappeler à votre bon souvenir. Certes on trouve largement autant d'élus tricheurs à l'UMP. Là encore, le ménage n'a pas été fait. Pas étonnant que le Front National prospère à cause de cela aussi. Le front républicain agité comme un hochet destiné à calmer des électeurs pris pour des bébés n'y changera rien. Sans doute le parti socialiste s'est-il trompé de bataille en focalisant son énergie et ses cris contre le front national alors que son principal adversaire reste l'UMP. D'autant que les sondages montrent bien à quel point nombre d'électeurs ne sont plus guère inquiets à l'idée de vivre avec un maire Front National. Surtout quand la rancœur de toutes les promesses non tenues s'invite dans les isoloirs.

Edito. Le silence de François Hollande intrigue tout le monde - BLEU NATIO WEB