Société

EDITO - Manuel Valls a-t-il une chance de réussir ?

Par Jean-Laurent Bernard, France Bleu mercredi 9 avril 2014 à 7:22

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

Vous savez, il n'est pas nécessaire d'être adhérent du Parti Socialiste depuis 5 générations pour souhaiter que Manuel Valls réussisse. Ou alors c'est admettre que les 1000 entreprises qui disparaissent chaque semaine, que les 3 millions et demi de chômeurs, que les millions de retraités qui se battent pour survivre, que les centaines de milliers de français sans logement ou mal logés, ne sont qu'une broutille sans intérêt. Dire autre chose est un mensonge. Nous vivons au-dessus de nos moyens, notre croissance est en panne et les entreprises qui sont le fondement de notre richesse, tirent la langue et regardent leurs marges s’effondrer. Un constat lucide à des années lumières du numéro de claquettes auquel nous avons droit depuis l'installation du nouveau gouvernement. Le Ps qui joue à se faire peur, les écologistes courageux soutiennent mais ne participent pas, le front national en campagne pour les élections européennes critiquent tout sans rien proposer de réaliste et l'UMP tranquillement en embuscade est bloquée par sa guerre des chefs paralysante. En définitive, Manuel Valls a un boulevard politique devant lui. Pour la gestion quotidienne, c'est une autre histoire. Il va bien falloir prendre l'argent quelque part. Alléger les charges des entreprises qui embaucheront des smicards et dans le même temps diminuer celles payées par ces mêmes smicards. Avec une facture de 35 milliards. Le premier ministre promet de réduire le train de vie de l'état, de limiter les dépenses de la sécurité sociale de baisser les dotations aux collectivités locales. Tout cela est clair mais la seule voie pour réussir passe par les emplois et le développement des entreprises. Avec de sérieuses économies dans la dépense publique.

Edito. Manuel Valls a-t-il une chance de réussir ?