Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Educateurs, avocats et magistrats se mobilisent pour défendre la justice des mineurs

vendredi 1 février 2019 à 16:44 Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse

L'heure est à l'inquiétude et à la mobilisation contre le projet de réforme de la justice des mineurs voulue par le gouvernement. Éducateurs, avocats et magistrats spécialisés dénoncent l'absence de concertation et redoutent un virage répressif, au détriment d'un accompagnement éducatif.

A l'intérieur du palais de justice d'Avignon (photo d'illustration)
A l'intérieur du palais de justice d'Avignon (photo d'illustration) © Maxppp -

Le 2 février 1945, naissait en France une justice spécialisée pour les mineurs. Elle donne la priorité à la protection et à l'éducation. Le gouvernement entend réformer cette justice spécialisée et son texte fondateur amendé 39 fois depuis la Libération, dans le but de mieux "coller à la réalité de la délinquance juvénile d'aujourd'hui" précise la ministre Nicole Belloubet. Mais le gouvernement veut le faire vite et en passant par des ordonnances, c'est-à-dire sans véritable débat ni avec les parlementaires, ni avec les professionnels de l'enfance délinquante. 

814 mineurs écroués en France au 1er décembre 2018 

Du coup la colère monte chez les éducateurs, les avocats et les magistrats spécialisés dans la justice pour mineur.  Ils manifesteront ce samedi à Paris pour dénoncer la volonté du gouvernement de "passer en force." Ils redoutent un virage répressif -avec la création notamment de nouveaux Centres Educatifs Fermés dont deux en Vaucluse- au détriment de l'éducatif et de l'accompagnement personnalisé. 

Vincent Fritsch éducateur et membre du syndicat SNPES à la Protection Judiciaire de la Jeunesse : "les centres éducatifs fermés ne fonctionnement pas"

Enza Messina avocate au barreau de Carpentras : "' on peut accompagner un jeune par la discussion"

Caroline Beveraggi avocate au barreau de Carpentras : "les mineurs sont en demande de mesures d'accompagnement"

Daniel Fallot magistrat au Tribunal de Grande Instance de Carpentras : "l'enfant doit rester un enfant même s'il est jugé comme délinquant"

Éducateurs, avocats, magistrats syndicalistes se mobilisent contre la réforme décidée par le gouvernement  - Radio France
Éducateurs, avocats, magistrats syndicalistes se mobilisent contre la réforme décidée par le gouvernement © Radio France - Daniel Morin

L'annonce de la disparition prochaine de l'ordonnance du 2 février 1945 suscite une vive colère parmi les professionnels du secteur. Plusieurs syndicats appellent à une large mobilisation dans les semaines à venir :   le syndicat de la magistrature, le syndicat des avocats de France, la fédération nationale des jeunes avocats, le syndicat national des personnels de l'éducation et du social, la ligue des droits de l'homme, l'observatoire international des prisons, la CGT, la FSU, Solidaires etc.