Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Effectifs de police dans l'Indre : "On a été complètement abandonnés par le ministère de l'Intérieur"

-
Par , France Bleu Berry

Alors que le Beauvau de la sécurité s'ouvre ce lundi, le syndicat "Alliance Police Nationale" déplore l'absence de renforts dans les effectifs du commissariat de Châteauroux.

Jérôme Retaillaud, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance Police Nationale
Jérôme Retaillaud, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance Police Nationale © Radio France - Régis Hervé

"Je n'ai pas peur de le dire. À Châteauroux, on a été complètement abandonné par le ministère de l'Intérieur", dénonce Jérôme Retaillaud, secrétaire départemental adjoint du syndicat Alliance Police Nationale. Depuis plusieurs années, des renforts humains sont demandés dans l'Indre. Sans obtenir gain de cause. "On a eu six départs l'an dernier et quatre prévus cette année. Ce sont des départs qui ne sont pas remplacés", ajoute Jérôme Retaillaud, invité de France Bleu Berry ce lundi, à l'occasion de l'ouverture du Beauvau de la sécurité.

Plusieurs élus locaux se sont mobilisés auprès des syndicats de police, notamment la sénatrice LR Frédérique Gerbaud. Dans un courrier datant de juin 2020, le précédent ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait reconnu officiellement le manque d'effectifs dans l'Indre. Mais depuis, rien n'aurait changé.

ÉCOUTEZ - "On a été complètement abandonné", dénonce Jérôme Retaillaud

Des effectifs trop courts dans l'Indre

Les problèmes d'effectifs seront au cœur des quatre moins de concertation entre le ministère et les syndicats de police. "On est inquiet, c'est compliqué de travailler. Même si on a un peu moins d'activités sur la période du couvre-feu, il y a toujours une délinquance et une charge de travail en journée. C'est compliqué de boucler la boucle", souligne Jérôme Retaillaud. "Le livre blanc nous inquiète. Car il dit qu'on pourrait avoir des départements avec plus que des gendarmes dans quelques années. On peut se poser la question de savoir si le commissariat de Châteauroux va perdurer", ajoute-t-il.

Sur le plan national, le syndicat Alliance Police Nationale avait failli ne pas participer à ce Beauvau de la sécurité. "On est toujours réticent avec ces réunions. Le gouvernement gagne du temps. Il connaît nos revendications, il n'a qu'à nous donner ce qu'on demande", tranche Jérôme Retaillaud. 

#MaSolution

En matière de sécurité, vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess