Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Effondrement d'immeuble : il faut un "contrôle technique" immobilier dit Marie-Hélène Thoraval

jeudi 8 novembre 2018 à 9:11 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Le maire de Romans-sur-Isère a connu une tragédie similaire à celle de Marseille. Une dame de 79 ans était morte en juin 2016 dans l'effondrement de son immeuble. Marie-Hélène Thoraval estime ce jeudi que les maires sont démunis et elle demande la mise en place d'un contrôle technique du bâti.

Un drame similaire s'était produit à Romans-sur-Isère en juin 2016
Un drame similaire s'était produit à Romans-sur-Isère en juin 2016 © Radio France - Florence Gotschaux

Romans-sur-Isère, France

L'effondrement des immeubles à Marseille ravive un douloureux souvenir à Romans-sur-Isère. En juin 2016, une dame de 79 ans est morte dans l'effondrement de l'immeuble où elle vivait. Aujourd'hui, Marie-Hélène Thoraval ne supporte pas ce qu'elle qualifie de récupération politique. Selon elle, les maires sont trop souvent démunis face à la vétusté de certains immeubles.

Des travaux d'office aux frais du contribuable

Les procédures actuelles sont longues et complexes pour obtenir la réalisation de travaux par les propriétaires. L'outil existant reste les travaux d'office mais ils sont aux frais du contribuable.

Un diagnostic structurel obligatoire

Le maire de Romans réclame donc un diagnostic structurel obligatoire. "Pour les véhicules, on a bien mis en place un système de contrôle technique de plus en plus draconien, permettant le retrait de la circulation en cas de nécessité. On pourrait avoir le même système pour le bâti." 

Marie-Hélène Thoraval le souligne : "il existe déjà des diagnostics obligatoires sur l'amiante, les termites, l'énergie. La solidité pourrait être évaluée à chaque fois qu'il y a une transaction. Ce serait un moyen de prévenir et ensuite d'agir plus facilement."