Société

Égalité salariale : à partir de 11h44 ce vendredi, les femmes travailleront "bénévolement"

Par Julien Baldacchino, France Bleu vendredi 3 novembre 2017 à 9:04

Une manifestation en faveur de l'égalité des salaires (illustration)
Une manifestation en faveur de l'égalité des salaires (illustration) © Maxppp - FABRISSA DELAVILLE

En raison de l'écart des salaires entre les femmes et les hommes, les femmes sont payées l'équivalent de 40 jours ouvrés de moins que les hommes, selon l'association Les Glorieuses. Ce vendredi matin, les femmes sont appelées à cesser symboliquement le travail à 11h44.

A compter de 11h44 ce vendredi matin, les femmes travailleront "bénévolement" par rapport aux hommes, selon les calculs de l'association féministe Les Glorieuses, qui milite pour l'égalité professionnelle. "S'il y avait une égalité des salaires en France, les femmes pourraient s'arrêter de travailler le vendredi 3 novembre à 11h44 et gagner autant sur l'année 2017", détaille-t-elle.

Quarante jours ouvrés de salaire en moins

L'association se base sur les statistiques de l'institut Eurostat, selon lequel les femmes employées dans les secteurs de l'industrie, de la construction et des services, hors administrations, touchent un salaire brut qui est en moyenne 15,8% inférieur à celui des hommes. Soit l'équivalent de quarante jours ouvrés en moins.

Plus inquiétant encore : l'inégalité salariale se creuse d'une année sur l'autre. L'an dernier, l'association avait estimé que l'instant à partir duquel les femmes travaillaient "bénévolement" était le 7 novembre à 16h34. Ce moment symbolique tombe donc quatre jours plus tôt.

Un manque à gagner de plus de 60 milliards d'euros pour l'économie

Un appel a été lancé pour se mobiliser sur les réseaux sociaux à 11h44 précises en partageant des messages engagés en faveur de l'égalité salariale. L'an dernier, l'association avait invité les femmes à se rassembler et à cesser réellement le travail à 16h34 pour manifester. Plusieurs rassemblements avaient été organisés en France.

Une étude publiée cette semaine par la Fondation Concorde observe que la mise en place d'une égalité de salaires entre les femmes et les hommes ferait gagner chaque année 61,9 milliards d'euros à l'économie française : d'abord parce que cela représenterait plus de recettes (33,7 milliards d'euros) pour l'Etat, via les impôts et les cotisations sociales, et également parce que cela favoriserait une hausse de la consommation (21,98 milliards) et de l'épargne (6,16 milliards).

  - Aucun(e)
-