Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ehpad : Les visites des proches ne se feront pas du jour au lendemain et pas pour tous les résidents

-
Par , France Bleu Paris

Les visites sont désormais autorisées dans les maisons de retraite. Mais dans certains établissements, comme à la Maison Ferrari à Clamart (92), il faudra patienter encore quelques jours, le temps de s’organiser pour accueillir les proches dans des conditions très encadrées.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Sébastien Botella

Le gouvernement l'a annoncé depuis plusieurs jours (dimanche 19 Mai) : les visites sont à nouveau autorisées dans les Ehpad. Cela ne signifie pas pour autant que les portes de ces établissements sont grandes ouvertes. L'annonce a pris de court les directeurs des maisons de retraite à qui il faut parfois plusieurs jours pour mettre en place un protocole de sécurité.

L'annonce nous a pris de court

A Clamart, dans les Hauts-de-Seine, la Maison Ferrari n'ouvrira pas aux visiteurs avant la fin de la semaine, et de nombreuses conditions devront être respectées lors des visites. "Il va nous falloir quelques jours pour nous préparer" explique Louis Mathias, invité de France Bleu Paris ce mercredi matin sur France Bleu Paris. "L’annonce, faite sans concertation, nous a pris de court. Cela pose un problème de logistique, de ressources humaines, de lieu".

Des visites sur rendez-vous

Le directeur de la maison de retraite de Clamart prépare minutieusement les retrouvailles des résidents avec leurs proches.  A commencer par le lieu, dédié aux visites, un lieu qui assure "la protection des résidents et n’entraîne pas de contamination". Les familles devront prendre RV, respecter les protocoles de protection (tels que la prise de température des visiteurs) et les gestes barrière "car il ne s’agit pas de réclamer le confinement d'un côté et d’ouvrir grand les portes des Ehpad de l'autre" insiste Louis Mathias.

Il évoque également "la problématique des vêtements, susceptibles d’apporter des virus de l’extérieur". "Tout cela va nous demander une logistique, du matériel, qui nous manque déjà actuellement. Ca ne peut pas se faire, par conséquent, du jour au lendemain comme notre Premier ministre l’aurait souhaité".

La Maison Ferrari va renforcer ses effectifs pour mener à bien ces visites sécurisées. Une personne sera chargée de vérifier que les mesures de sécurité sont bien respectées et qu'il n’y a pas de circonstances de contamination. Sachant toutefois que les Ehpad sont déjà "sur le fil du rasoir en terme de personnel". La situation actuelle est d'autant plus complexe "qu'une partie des soignant est absente à cause de l’épidémie".

Des visites accordées aux résidents qui en ont le plus besoin

Compte tenu de la complexité du dispositif d'accueil, tous les résidents ne pourront recevoir de visites dans les prochains jours. "Ces visites ne seront pas systématiques, mais accordées aux résidents qui en ont le plus besoin" explique Louis Mathias. "Certains vivent très mal l'éloignement de leur famille et commencent à s’enfoncer dans la déprime, dans ce que nous appelons « le glissement ». Ce sont ceux-là que nous prioriserons".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu