Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EHPAD de Saint-Jean-de-Losne : "Parfois les résidents ne prennent pas de douche pendant six semaines"

jeudi 26 octobre 2017 à 22:03 Par Kathleen Comte, France Bleu Bourgogne

Une trentaine d'aide-soignantes de l'EHPAD "La Saöne" de Saint-Jean-de-Losne se sont rassemblées ce jeudi pour protester contre leur condition de travail. Par manque d'effectif, certains résidents doivent parfois attendre des semaines pour prendre une douche. Explications.

Les aide-soignantes de l'EHPAD "La Saône" à Saint-Jean-de-Losne se sont rassemblées ce jeudi après-midi pour protester contre leur condition de travail
Les aide-soignantes de l'EHPAD "La Saône" à Saint-Jean-de-Losne se sont rassemblées ce jeudi après-midi pour protester contre leur condition de travail © Radio France - Kathleen Comte

Saint-Jean-de-Losne, France

Les aides-soignantes de l'EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) "La Saône" à Saint-Jean-de-Losne en ont ras-le-bol. Ce jeudi, une trentaine d'entre elles se sont rassemblées devant leur maison de retraite pour protester contre leur condition de travail. Plusieurs d'entre elles dénoncent des journées à rallonge, un manque d'effectif et de moins en moins de temps à accorder aux résidents.

Dossards CFDT en avant, elles n'ont donc pas hésité à interpeller Emmanuelle Coint, vice-présidente du département de la Côte d'or en charge des politiques sociales (présente sur place pour assister au Conseil d'administration de l'EHPAD). Elles ont également pu échanger avec la maire de la commune, Marie-Line Duparc, venue elle aussi pour assister au Conseil d'administration et pour les soutenir.

"Je suis au bout du rouleau, j'ai envie de me reconvertir tellement je suis dégoûtée par mon travail", explique une aide-soignante.

Lydie est aide-soignante depuis 24 ans. Elle explique - émue - la situation : "Quand je suis arrivée, j'étais pleine d'enthousiasme, motivée et aujourd'hui je suis dégoûtée par mon métier et déçue des conditions de travail. Je n'ai plus de relation avec les personnes âgées, j'ai l'impression d'être à l'usine et de devoir faire du rendement." Plus loin, d'autres aide-soignantes expliquent n'être que trois le matin pour 48 résidents. Résultats certains attendent plusieurs semaines pour prendre une douche : "Le matin on commence vers 7 heures, on fait la toilette des personnes âgées jusqu'à presque midi. Ensuite on s'occupe des chambres, on fait les lits. Dès qu'on fini une chambre, on en commence une autre et c'est ça toute la matinée", affirme Lydie.

La maison de retraite compte 132 résidents et emploie 102 salariés dont 38 aide-soignantes. Pour séjourner à l'EHPAD il faut compter environ 60 euros par jour. Soit entre 1 800 et 2 000 euros par mois.

De son côté, la directrice de l'établissement n'a pas souhaité nous répondre tant que la restructuration de l'établissement n'est pas terminée.