Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Elan de solidarité pour la famille du Périgourdin tué par un arbre pendant la tempête

dimanche 26 mars 2017 à 17:36 France Bleu Périgord

Trois semaines après l'accident de son mari, mort écrasé par un arbre pendant la dernière tempête le 6 mars, à Coulounieix-Chamiers, Sylvie Faure tenait à remercier les gens qui l'ont aidée. Elle n'en revient toujours pas de cet élan de solidarité

Sa femme, Sylvie a acheté des fleurs avec les dons pour égayer la maison familiale
Sa femme, Sylvie a acheté des fleurs avec les dons pour égayer la maison familiale © Radio France - Caroline Pomès

Coulounieix-Chamiers, France

"Je savais qu'il était apprécié mais à ce point", s'étonne encore Sylvie Faure. Trois semaines après la mort de son mari, tué pendant la tempête Zeus, début mars, à Coulounieix-Chamiers, Sylvie arrive petit à petit à reprendre le cours normal de la vie. Pierre Faure, le père de ses enfants a été tué à l'âge de 46 ans par un arbre, le 6 mars. Un accident de la vie qui a ému de nombreuses personnes en Dordogne. Plusieurs cagnottes ont notamment été ouvertes pour aider cette mère et ses trois enfants, âgés de 17, 15 et 10 ans.

Son mari travaillait chez Crown, l'entreprise de conserverie à Périgueux, où il était délégué du personnel. "Beaucoup de ses salariés se confiaient à lui. Il avait la réputation de tout garder pour lui." Mais Pierre Faure était aussi éducateur au CAP, le club de rugby de Périgueux ou encore parent d'élèves. Aujourd'hui, de nombreuses connaissances et amis aident sa femme, auxiliaire puéricultrice, dans ses tâches du quotidien mais aussi financièrement.

►► LIRE AUSSI : Dordogne : un automobiliste meurt écrasé par un arbre dans sa voiture

"Cet argent permet aux enfants de se vider la tête avec des petits plaisirs comme le jardinage", Sylvie Faure, la femme du Périgourdin décédé dans la tempête

Plus de 1 000 euros de dons

En tout, la famille du Périgourdin a reçu plus de 1 000 euros de dons. "Je vais pouvoir joindre les deux bouts", souffle rassurée Sylvie Faure. Avec ça, elle paye ses courses, a payé le voyage à son fils de 17 ans pour qu'ils aillent visiter ensemble sa future école à Toulouse. "J'ai aussi acheté des fleurs aux enfants pour égayer la maison. Je ne me le serais jamais permis sinon. Pierre adorait jardiner."

Je suis soulagée, je sais que mes enfants pourront faire des études et que je garderai la maison

- Sylvie Faure, femme du Périgourdin tué pendant la tempête.

Sylvie tient aujourd'hui à remercier tous les gens qui l'ont aidée et leur dire qu'elle va bien et que ses enfants et elle "avancent à leur rythme."