Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elan de solidarité pour une Rochelaise atteinte d'un cancer : Chantal se fait soigner grâce à vos dons

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Grâce à vos dons, Chantal commence son traitement contre le cancer ce mardi. Cette Rochelaise avait lancé un appel sur France Bleu la Rochelle en décembre dernier, elle n'avait pas les moyens de se soigner. La solidarité a fonctionné.

Chantal commence son traitement ce mardi.
Chantal commence son traitement ce mardi. © Radio France - Marie Laurence Dalle

Elle n'y croyait pas et pourtant la solidarité a fonctionné, grâce à vous. Chantal, aide-ménagère rochelaise de 64 ans, commence ce mardi un traitement contre son cancer du poumon. Elle avait lancé une cagnotte sur internet en décembre dernier. Et France Bleu la Rochelle a relayé sa détresse. Chantal n'avait pas le droit d'être en arrêt maladie, ni de toucher des indemnités journalières. Elle ne travaillait pas suffisamment : ses deux demi-journées en tant qu'aide ménagère, payées en chèque emploi service lui permettaient d'arriver à 105 heures de travail par trimestre. Il lui faudrait 150 heures, c'est la règle, pour pouvoir s'arrêter pour se soigner, et toucher des indemnités pour vivre. 

Je n'en reviens pas... Merci !

"Je ne suis pas de nature optimiste, là, je n'en reviens pas dit Chantal. Je ne reviens pas des dons des gens et des partages." La sexagénaire a la voix qui tremble d'émotion. "Merci" souffle-t'elle "merci, je commence mon traitement." Chimiothérapie et radiothérapie. Chantal se fait soigner, ça y est, l'esprit un peu plus tranquille. Elle sera arrêtée jusqu'à début mai.

Plus de 3000 euros ont été collectés en une quinzaine de jours sur internet. Il ne s'agissait pas de financer les soins qui sont pris en charge, mais de trouver de quoi payer son loyer, ses crédits, et de quoi manger

En France, les études montrent que 28% des bénéficiaires de la CPAM renoncent à se soigner, essentiellement pour des raisons financières.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess