Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections départementales et régionales : le Grésivaudan vaccine ses assesseurs

-
Par , France Bleu Isère

Ce n'est pas une obligation mais le Grésivaudan a décidé de le faire : la communauté de commune iséroise est en pleine campagne de vaccination de ses assesseurs en vue des élections départementales et régionales à la fin du mois de juin. Une façon de rassurer les bénévoles et les électeurs.

La communauté de commune du Grésivaudan vaccine 600 assesseurs pour organiser sereinement les élections départementales et régionales en juin prochain.
La communauté de commune du Grésivaudan vaccine 600 assesseurs pour organiser sereinement les élections départementales et régionales en juin prochain. © Radio France - Noémie Philippot

Les préparatifs des élections départementales et régionales commencent en Isère, sur le plan sanitaire. La communauté de commune du Grésivaudan est en pleine campagne de vaccination de ses 600 assesseurs. Ce n'est pas obligatoires mais les élus ont tenu à proposer cette possibilité aux bénévoles, même hors critère de vaccination grâce à l'augmentation du nombre de doses disponibles. 

"C'était important dans la mesure où on va être en contact avec plein de monde" estime Olivier Bussier, adjoint à la mairie de Bivier et futur assesseur. se faire vacciner pour tenir un bureau de vote relève du geste citoyen pour lui. "À titre personnel, je pense que je ne l'aurais pas fait."  

Un scrutin plus serein que pour les municipales

Juste après lui, un autre assesseur reçoit sa première dose, Loïc Marissal, adjoint à la mairie de Domène. À 29 ans, il n'entre pas dans les critères de la vaccination alors c'est aussi une bonne occasion. "Pour moi, c'est nécessaire pour retrouver ensuite une vie normale ! Pour participer aux élections certes parce qu'on va fréquenter beaucoup de monde différent dans ce cadre-là." 

La vaccination était un passage important pour lui d'autant que comme beaucoup de bénévoles, il était déjà assesseurs pour le premier tour des élections municipales juste avant le confinement l'année dernière. "J'ai une collègue pendant le premier scrutin qui avait attrapé le covid, on ne sait pas si c'est vraiment lié aux élections mais ça présente un risque. Pour moi moi, c'était vraiment important de se donner la chance avec le vaccin d'avoir toutes les conditions réunies pour que ça se déroule du mieux possible." 

Près de 150 assesseurs vaccinés chaque jour

Pour le maire du Versoud où se trouve le centre de vaccination, cette opération présente deux avantages. "Il fallait mobiliser ces assesseurs avec un nombre important de bénévoles, donc il était pour nous indispensable de leur donner une forme de faveur" explique Christope Suszylo. "ça nous a permis également de mobiliser des jeunes populations, ce qui conduira peut-être à avoir un taux de votant plus important que ce qu'on anticipe." 

Ces assesseurs recevront leur deuxième dose dans six semaines, pile avant le premier tour des élections départementales et régionales. Ils sont environ 150 par jour à recevoir une injection. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess