Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections en Savoie : les pompiers réquisitionnés pour la mise sous pli, leur syndicat mécontent

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une dizaine de pompiers a été réquisitionnée ce vendredi après-midi par la préfecture pour la mise sous pli des professions de foi, en pleine campagne électorale. Un syndicat dénonce une "carence de l'Etat" et a saisi le ministère de l'Intérieur.

Une dizaine de pompiers ont passé l'après-midi à SavoieExpo.
Une dizaine de pompiers ont passé l'après-midi à SavoieExpo. - Syndicat national des pompiers professionnels

Les pompiers professionnels de Savoie sont en colère. La Préfecture a réquisitionné ce vendredi après-midi, à SavoieExpo, de 14h à 20h une dizaine d'entre eux : des pompiers professionnels ou volontaires, qui étaient de garde, à la caserne de Sud Lac, à la Motte Servolex. Leur mission ? Mettre sous pli des professions de foi, dans le cadre de la campagne électorale des régionales, avant le second tour de dimanche. Car les services de l'Etat manquaient de bras.

Cette réquisition n'est pas moralement acceptable

"Ce n'est pas aux pompiers de pallier les carences de l'Etat" répond Yann Périno, le président en Savoie du syndicat national des pompiers professionnels. Pour lui cette réquisition n'est pas "moralement acceptable". "Est-ce que c'est vraiment le travail d'un sapeur-pompier, d'être assis de 14h à 20h, de mettre des professions de foi dans des enveloppes, parce que l'Etat n'arrive pas à avoir les services nécessaires pour le faire ? Je ne le crois pas".

"Demain, si la société qui doit nettoyer les vitres de la préfecture est en rade, on va demander aux pompiers de prendre la grande échelle et de nettoyer les vitres ?", s'étouffe-t-il. "Prenez un pompier volontaire, qui lui, prend un jour de congé pour prendre une garde, il arrive à la caserne et on lui dit, plutôt que de te perfectionner, de travailler sur les engins, tu vas aller mettre des professions de foi dans des enveloppes ? Je pense que c'est un bon signe pour motiver les gens à venir s'engager comme volontaire", ironise Yann Périno.

Un prestataire extérieur sous-dimensionné

En plus de la vingtaine de pompiers de Sud Lac, ce sont une trentaine d'agents de l'Etat qui ont été mobilisés à SavoieExpo ce vendredi après-midi. La raison ? L'opérateur Koba, chargé de glisser les professions de foi dans les enveloppes pour le compte de l'Etat était clairement sous-dimensionné : il manquait des intérimaires.

"Ce n'est pas la première fois que les pompiers sont réquisitionnés pour ce type de mission d'intérêt général", répond la Préfecture de la Savoie, qui précise : "en cas d'urgence, évidemment, priorité est donnée à l'opérationnel". Autrement dit : bien que réquisitionnés, les pompiers peuvent partir à tout moment en intervention. Mécontent, le syndicat de pompiers a tout de même saisi le ministère de l'Intérieur pour réclamer des explications.

La Savoie compte environ 450 pompiers professionnels. Selon Yann Périno, la Savoie serait le seul département de France où les pompiers ont ainsi été réquisitionnés par les services de l'Etat. Il précise que la préfecture a fait valoir une loi de 1983, portant droit à l'obligation des fonctionnaires, qui impose un devoir d'obéissance aux pompiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess