Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Elections européennes en Limousin : le casse-tête des panneaux électoraux

-
Par , France Bleu Limousin

La campagne officielle pour les élections européennes promet un gros casse-tête dans les communes pour trouver et installer les 33 panneaux électoraux, puisqu'il y a officiellement 33 listes ! Problème : beaucoup de communes limousines ne sont pas équipées pour accueillir tant de candidats...

Il va falloir rajouter des panneaux électoraux pour ces élections européennes (photo prise à Limoges-Hôtel de ville)
Il va falloir rajouter des panneaux électoraux pour ces élections européennes (photo prise à Limoges-Hôtel de ville) © Radio France - Alain Ginestet

Limoges, France

La campagne officielle pour les élections européennes promet un gros casse-tête dans les communes pour trouver et installer les 33 panneaux électoraux, puisqu'il y a officiellement 33 listes au scrutin du 26 mai ! Problème: beaucoup de communes du Limousin (et d'ailleurs) ne sont pas équipées pour accueillir tant de candidats, et tant d'affiches...  

Problème de moyens dans les petites communes

Le problème est réel, notamment dans les petites communes qui n'ont pas forcément tout le matériel nécessaire. A Chamboret par exemple (800 habitants, en Haute-Vienne), le Maire Jean-Jacques Dupraz se gratte la tête depuis lundi matin. Un tel afflux de candidats et de listes pose plusieurs problèmes dans sa commune. "Nous disposons de 12 panneaux, que nous partageons en deux, ce qui permet d'afficher 24 listes", explique-t-il, reconnaissant que pour les 9 listes restantes, il n'a pas encore trouvé de solution. "J'ai demandé ce matin qu'on regarde si on pouvait en acheter, mais ça va être compliqué pour les avoir dans les délais voulus. Et puis c'est un investissement supplémentaire qu'on n'avait pas envisagé, et qui ne servirait en plus qu'une seule fois, donc ce serait un investissement pas très rentable et pas très sérieux" estime-t-il. 

Et ce n'est pas le seul problème que pose ce nombre élevé de listes. Il y a aussi une question de place disponible ! "Compte-tenu de la configuration des endroits où l'on affiche, à proximité de la Mairie, nous allons avoir de grosses difficultés pour disposer ces panneaux de manière équitable pour l'ensemble des 33 listes", explique Jean-Jacques Dupraz.

Surcroît de travail et casse-tête dans les grandes villes

Dans les grandes villes, mieux dotées en matériel, l'afflux de candidats aux Européennes va donner un surcroît de travail aux agents municipaux. A Limoges, Laurent, agent du service Matériel et Evènementiel de la Mairie (photo), était dès ce lundi matin à pied d'oeuvre pour chercher des solutions. Division des panneaux par deux, éventuellement par quatre si le Ministre de l'Intérieur venait à l'autoriser... 

Laurent, du service Matériel de la Mairie de Limoges, cherche des solutions face à l'afflux de listes - Radio France
Laurent, du service Matériel de la Mairie de Limoges, cherche des solutions face à l'afflux de listes © Radio France - Alain Ginestet

Il étudie toutes les possibilités, sachant qu'il a déjà fait ses calculs : en plus des panneaux déjà installés, il sait qu'il devra faire déposer 9 panneaux de plus à chaque emplacement électoral, et il y en a 76 dans la ville... Du coup, mètre de chantier à la main, il étudiait ce lundi d'autres solutions. "Je mesure par rapport à la dimension de l'affichage, puisqu'il y a une réglementation, donc je vérifie par rapport à la réglementation pour voir si éventuellement on peut diviser les panneaux en 4. Mais ça va être très compliqué" reconnaît cet agent aguerri, "_c'est un casse-tête_, on peut le dire, oui", conclut-il sans perdre sa bonne humeur. 

En tout cas, à Limoges, en Haute-Vienne, et partout ailleurs, tout doit être prêt d'ici vendredi, afin que les 33 listes puissent s'afficher au regard des passants. Reste à savoir si toutes les listes produiront des affiches, et si les électeurs s'arrêteront pour les consulter. Voilà aussi de vraies questions, mais c'est un autre débat...