Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Il y a des bordels à Grenoble, il faut appeler un chat un chat" (Élisa Martin, 1ère adjointe à la mairie de Grenoble)

jeudi 7 septembre 2017 à 9:05 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère et France Bleu

La ville de Grenoble organise depuis le 4 septembre une quinzaine de sensibilisation sur la prostitution. La première adjointe à la mairie de Grenoble Élisa Martin, invitée de France Bleu Isère matin ce jeudi, est revenue sur ce problème et la façon dont la ville souhaite y faire face.

Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble, était l'invitée de France Bleu Isère matin à l'occasion de la quinzaine de sensibilisation à la prostitution
Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble, était l'invitée de France Bleu Isère matin à l'occasion de la quinzaine de sensibilisation à la prostitution © Radio France - Nicolas Joly

Grenoble, France

"La situation des personnes qui se prostituent est extrêmement difficile. Elles sont victimes d'une organisation", affirme Élisa Martin. Pour la première adjointe à la mairie de Grenoble, l'un des enjeux majeurs de la lutte contre la prostitution est d'assurer la sécurité des jeunes filles et garçons "qui arrivent comme des esclaves sur notre territoire." Elle dénonce par ailleurs la position de ceux qui défendent le "plus vieux métier du monde". "La prostitution est une situation de survie, due à la misère sociale", explique-t-elle.

"La prostitution est une situation de survie, due à la misère sociale" - Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble

La prostitution dans la rue, mais pas seulement

"Il y a des établissements à Grenoble où il y a de la prostitution", déclare Élisa Martin. Outre les jeunes femmes qui se prostituent sur les trottoirs, à la vue de tous, la première adjointe à la mairie de Grenoble dénonce l'existence de lieux où le travail du sexe se pratique de façon organisée. "Ce sont des bordels", affirme-t-elle, concernant ces établissements, qui se présentent comme des bars à hôtesses. "Les jeunes filles et garçons qui travaillent dans ces établissements sont mis en danger. La police effectue des descentes mais ils sont trop bien organisés", regrette-t-elle.

"Il y a des établissements à Grenoble où il y a de la prostitution" - Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble

Une situation difficile à combattre

Si Élisa Martin reconnaît la situation à laquelle est confrontée Grenoble, elle refuse de faire peser la responsabilité sur les seules épaules de de la ville. "Nous sommes la ville de Grenoble, nous ne pouvons pas éradiquer la prostitution à nous seuls", proteste-t-elle. Pour la première adjointe à la mairie, le problème de la prostitution se place sur une échelle qui dépasse les simples compétences de la ville : "Nous n'avons pas forcément une connaissance exhaustive de la situation, mais nous avons que la prostitution est issue de deux grandes filières : l'une provenant des pays de l'Est et l'autre du Nigéria." Dans cette lutte, elle reconnaît que "nous avons tous une partition à jouer". Toutefois, elle dénonce la position de l'Etat vis-à-vis de la prostitution. "Connaissant la démagogie majeure de notre gouvernement, je ne crois pas que la lutte contre la prostitution soit sa priorité", affirme-t-elle.

"Nous sommes la ville de Grenoble, nous ne pouvons pas éradiquer la prostitution à nous seuls" - Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble

Tous les renseignements sur la "quinzaine de sensibilisation à la prostitution" à Grenoble en cliquant ici.