Société

Son petit-fils lui fait perdre 2.600 euros en contenus payants sur un jeu vidéo

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Provence et France Bleu mardi 17 janvier 2017 à 18:22

Le jeu mobile Clash Royale cartonne sur mobile au point que certains bars organisent des tournois.
Le jeu mobile Clash Royale cartonne sur mobile au point que certains bars organisent des tournois. - Supercell

Danielle a voulu faire plaisir à son petit-fils en lui achetant des contenus payants pour un jeu mobile "Clash Royale". Bien mal lui en a pris : son petit-fils a acheté sans compter et elle se retrouve avec un débit total de 2.600 euros sur son compte en banque. Personne ne lui vient en aide.

C'est une histoire qui pourrait arriver à n'importe quel parent ou grand-parent. Danielle, habitante à Le Puy-Sainte-Réparade, a voulu faire plaisir à son petit-fils en lui achetant des contenus payants pour un jeu mobile "Clash Royale". Bien mal lui en a pris : son petit-fils a continuer d'acheter sans compter et elle se retrouve avec un débit de 2.600 euros sur son compte en banque.

Une carte débitée jusqu'à 60 fois par jour

Pour acheter un premier contenu à 4,99 euros, Danielle confie son code de carte bleue à son petit-fils qui le rentre sur son compte Google Play. Puis, les enfants retournent chez eux avec leurs parents et Danielle n'entend plus parler de "Clash Royale".

Alitée suite à un accident, Danielle consulte ses comptes plus de deux mois plus tard "J'aurais dû consulter mes comptes avant, c'est une erreur de ma part, je l'avoue" : là, elle tombe des nues. Son compte est débité de 2 600 euros, parfois par plus de 60 prélèvements par jour de 4,99 euros. Son petit-fils n'a pas arrêté de consommer ces contenus payants. Il en a aussi acheté sur d'autres jeux comme "Pokemon GO".

Pour Danielle, c'est un abus de faiblesse.

"Vous avez un gamin avec un compte à son nom, vous ne vérifiez pas l'âge c'est déjà moyen, mais ensuite le nom de la carte ne porte pas le même nom que l'enfant..."

"J'ai téléphoné à mon assurance, déposé plainte, j'ai consulté ma banque, mais ils ne me rappellent toujours pas."

Google Play ne rembourse plus les achats non-autorisés 65 jours après les prélèvements. Pour les achats accidentels le délai est de 48 heures. Ils ont remboursé à Danielle 58 achats sur 515 soit 289,42 euros.

Jouer, oui, mais sans se ruiner

En réalité, de nombreux parents ne savent pas que leurs enfants se servent de leur carte bleue pour acheter du contenu payants dans les jeux mobiles.

Pour vous aider, le site du développeur, Supercell, le studio finlandais à l'origine du jeu Clash Royale met en ligne un guide pour les parents. Quelques conseils simple : ne pas rentrer votre code de carte bleue sur le compte de votre enfant ou bien, sécurisez le avec un mot de passe spécial pour les achats.

Vous pouvez aussi acheter des cartes prépayées Google Play ou ITunes (de 5 à 150 euros) en magasins spécialisés et dans certaines grandes surfaces : vous rentrerez le code de cette carte prépayée pour acheter du contenu en ligne pour ne pas utiliser directement votre carte bleue.

L'histoire de Danielle