Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Elle témoigne de son infarctus : "Nous les femmes on est de braves petits soldats, jusqu'à ce que..."

mardi 16 avril 2019 à 5:23 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Elles sont près de neuf millions à mourir chaque année dans le monde d'une maladie cardio-vasculaire, soit une femme sur trois. C'est la première cause de mortalité dans le monde. Emy en a réchappé. Cette habitante des Sorinières près de Nantes, témoigne à l'occasion du Red Day.

Emy a fait un infarctus il y a 13 ans au cours d'une sortie à vélo.
Emy a fait un infarctus il y a 13 ans au cours d'une sortie à vélo. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

C'est aujourd'hui le Red Day. L'organisation caritative AJILA, à travers le mouvement "Sauvez le coeur des femmes" propose de s'habiller en rouge pour alerter sur le risque des maladies cardio-vasculaires chez les femmes. Infarctus, AVC, troubles de la circulation artérielle. Elles sont près de neuf millions à en mourir chaque année dans le monde, soit une femme sur trois. C'est la première cause de mortalité dans le monde.  Emy en a réchappé. Cette habitante des Sorinières près de Nantes, témoigne.

"Vous faîtes un infarctus madame"

Emy a 63 ans quand au cours d'une balade à vélo le long de la Sèvre avec une amie plus jeune qu'elle :

J'arrive en haut d'une côte, je descends de vélo et je me dis "ouh là, la côte m'a tuée"

Barbouillée, elle est alors raccompagnée à la maison en voiture. Pas de douleur au coeur, ni au bras, mais un vomissement violent et les secours prévenus in extremis. 

Ils se sont mis à trois sur mois, le médecin arrêtait pas de dire "on est arrivé à temps, parce que vous faîtes un infarctus madame"

13 années après son accident Emy pose des mots sur les causes de son infarctus. 

J'étais très active, je gérais beaucoup de choses. J'étais la meneuse. Avec un stress élevé par moment"

Mère de deux enfants, très impliquée dans son travail, Emy est sur tous les fronts.

Nous les femmes on est de braves petits soldats. Il faut tenir une maison, rendre les gens heureux, réussir sa vie professionnelle. Etre parfaite quoi. Jusqu'à ce que... Donc j'ai eu beaucoup de chance"

Après son infarctus, Emy se met au yoga. Aujourd'hui âgée de 75 ans,  elle vit à son rythme. Et ce mardi, pour le Red Day, elle s'habillera en rouge.

"Les femmes ont autant de risque que les hommes de faire un infarctus"

Les mots d'ordre pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires chez les femmes : "informer, prévenir, savoir diagnostiquer et contrôler les risques". Le docteur Vincent Pluvinage est le président du conseil de l'ordre des Médecins en Loire-Atlantique. 

L'hyperactivité, le stress au quotidien, le tabac et l'alcool (...) font que les femmes ont autant de risque que les hommes de faire un infarctus" 

Ce médecin conseille donc aux femmes de faire attention :

Il faut redescendre dans les tours, penser à soi, avoir une hygiène de vie,  limiter le tabac et l'alcool et prendre le temps de faire autre chose.  Le boulot c'est important mais il faut savoir décrocher"

Le docteur Vincent Pluvinage. - Radio France
Le docteur Vincent Pluvinage. © Radio France - Pascale Boucherie

Selon AJILA, les infarctus chez les femmes de -50 ans ont triplé ces 15 dernières années.