Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fébus, ours, armement, retraites : seconde journée chargée pour Emmanuel Macron à Pau

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Le président Emmanuel Macron a continué sa visite ce mardi à Pau. Après avoir échangé avec des éleveurs sur la question de l'ours, il a notamment visité le Fébus et l'usine Héli-Union à Uzein, mais il a aussi été interpellé sur la réforme des retraites.

Emmanuel Macron visite le Fébus, nouveau bus à hydrogène palois, ce mardi en fin de matinée.
Emmanuel Macron visite le Fébus, nouveau bus à hydrogène palois, ce mardi en fin de matinée. © Radio France - Suzanne Shojaei

Pau, France

Après avoir rendu hommage à la mémoire des sept militaires du 5e RHC et réuni le G5 Sahel au château de Pau lundi, le président Emmanuel Macron a continué et terminé sa visite à Pau ce mardi. Une seconde journée chargée puisqu'il a du rajouter plusieurs rendez-vous à son agenda, et a notamment été interpellé sur la réforme des retraites et les violences policières. Emmanuel Macron a notamment promis de "continuer à expliquer et concerter" au sujet de la réforme.

Emmanuel Macron est arrivé avec du retard aux alentours de 10 h 30 au Palais Beaumont, puisqu'il a rencontré en amont une délégation d'éleveurs anti-ours à la villa du préfet. Les éleveurs ont pu lui faire part de leurs difficultés depuis la réintroduction d'ourses dans les Pyrénées béarnaises. Les éleveurs sont ressortis avec trois engagements : un arrêt des réintroductions d’ours qui pourrait être consigné par écrit, une révision du suivi des ours à problème en liaison avec l’Office français de la biodiversité, et un repositionnement des élus locaux au centre du dossier. A son arrivée, le président a également été pris à partiepar un professeur de maths au sujet de la réforme des retraites, alors que se tenait en parallèle une manifestation contre la réforme en centre-ville de Pau.

Après une table ronde sur l'écologie et pendant la signature du contrat de transition écologique de la communauté d'agglomération de Pau, le président s'est vu présenter le Fébus peu avant midi. Puis peu après 13 heures, le président a visité l'usine Héli-Union à Uzein, spécialisée dans la maintenance et l'exploitation d'hélicoptères, avant de rentrer à Paris.

  • Questionné sur la réforme des retraites, Emmanuel Macron a promis de "continuer à expliquer et concerter" afin de lever une "inquiétude" selon lui "légitime". "Quand on prend la peine d'expliquer et d'écouter, on peut lever beaucoup d'ambiguïtés", a-t-il ajouté. Même si "on ne lèvera pas le mécontentement de gens qui protègent" des régimes spéciaux "auxquels je me suis engagé à mettre fin".
  • Au sujet des violences policières, le président a annoncé demander des "propositions" pour "améliorer la déontologie" parmi les forces de l'ordre. "Des comportements qui ne sont pas acceptables ont été ou vus ou pointés", a-t-il justifié, tout en déplorant également "la violence et le nihilisme politique" qu'expriment selon lui certains manifestants.

La matinée en images

Le président visite la société de maintenance d’hélicoptères Héli-Union à Uzein. - Radio France
Le président visite la société de maintenance d’hélicoptères Héli-Union à Uzein. © Radio France - Mathias Kern
La visite de l'usine Héli-Union à Uzein, tout près de l'aéroport de Pau. - Radio France
La visite de l'usine Héli-Union à Uzein, tout près de l'aéroport de Pau. © Radio France - Mathias Kern
Le président dans le Fébus, nouveau bus à hydrogène palois mis en service le 17 décembre. - Radio France
Le président dans le Fébus, nouveau bus à hydrogène palois mis en service le 17 décembre. © Radio France - Suzanne Shojaei

Le programme détaillé de ce mardi 

  • A partir de 10 heures : Emmanuel Macron participe à une table ronde sur l'écologie dans les territoires au Palais Beaumont, à l'occasion de la signature du contrat de transition écologique de la communauté d'agglomération de Pau. Emmanuel 
  • A partir de 11 heures : le président participe à l'inauguration officielle du Fébus, le nouveau bus à hydrogène palois, mis en service le 17 décembre dernier. Ce mardi matin des manifestants opposés à la réforme des retraites ont bloqué le dépôt des bus Idélis au nord de la ville, mais deux Fébus ont été sortis lundi soir par anticipation pour la présentation au président de la République, indique le syndicat mixte des transports urbains de Pau.
  • A partir de 12 h 30 : avant de regagner Paris, Emmanuel Macron visite l'usine Héli-Union à Uzein, entreprise spécialisée dans la maintenance et l'exploitation d'hélicoptères. Il devrait annoncer la création de 80 emplois sur le site puisque le ministère des Armées a signé le 14 décembre un contrat de maintenance des hélicoptères Cougar et Caracal avec Héli-Union et co-traitance avec Airbus Helicopters.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu