Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron parle de "salariées illettrées" chez Gad, les réactions en Bretagne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel

Ce matin au micro d'Europe 1, le nouveau ministre de l'Economie a déclaré : "Il y a chez Gad une majorité de femmes et, pour beaucoup, illettrées", des propos qui font réagir fortement en Bretagne.

Des salariés devant l'abattoir Gad, à Josselin (Morbihan)
Des salariés devant l'abattoir Gad, à Josselin (Morbihan) © Maxppp - MaxPPP

Emmanuel Macron, nouveau ministre de l'Economie, était ce matin l'invité d'Europe 1. Pour expliquer les réformes dont la France a besoin selon lui, il a pris l'exemple du permis de conduire, trop coûteux et trop long à obtenir. Pour étayer son exemple, il a pointé une situation concrète, celle des salariés des abattoirs Gad.

"Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées"

"Il y a dans cette société une majorité de femmes" dit le ministre (sans distinguer l'abattoir de Lampaul ou celui de Josselin, ndlr). "Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. Pour beaucoup, on leur explique : vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours, allez travailler à 50 ou 60 km. Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire. On va leur dire quoi ? Il faut payer 1.500 euros, il faut attendre un an ?"

Extrait ITW Emmanuel Macron

La phrase ou plutôt le mot qui ne passe pas, c'est bien sûr "illettrées". Maladroit, malheureux, voire insultant. Le terme fait réagir les délégués syndicaux, les salariés de Gad, de l'agro-alimentaire. Olivier Le Bras était le délégué Force Ouvrière sur le site de Lampaul-Guimiliau dans le Nord-Finistère. Il réagit fortement aux propos du ministre, même s'il ne nie pas une réalité sociale dure.

"Le ministre ne connait pas bien ses dossiers, chez Gad, on était une majorité d'hommes" - Olivier Le Bras, FO

"[Des salariées illettrées], il y en avait, faut pas le cacher, on était une population où la formation était quand même assez succinte. Mais ils n'étaient pas nombreux. Si on trouve pas de boulot aujourd'hui, c'est certainement pas à cause de l'illettrisme."

Olivier Le Bras, ex délégué FO chez GAD

Le député UMP Marc Le Fur veut la démission du ministre

Au lendemain du vote de confiance, l'opposition saute sur l'occasion. Pour Marc Le Fur : "Il ne faut pas laisser passer ce genre de choses" . Le député UMP des Côtes d'Armor demande tout simplement la démission du ministre. "C'est dans un contexte ou les remarques méprisantes s'accumulent. Je crois que la fonction d'un ministre n'est pas de traiter les gens de cette façon".

Réaction de Marc Le Fur aux déclarations d'Emmanuel Macron sur les "illettrées" chez GAD

Choix de la station

À venir dansDanssecondess