Société

Emmaüs 53 rend hommage à l'Abbé Pierre, 10 ans après sa disparition

Par Marie Rouarch, France Bleu Mayenne vendredi 20 janvier 2017 à 16:48

Guillaume, le grapheur, travaille le portrait en style pochoir
Guillaume, le grapheur, travaille le portrait en style pochoir © Radio France - Marie Rouarch

Il y a dix ans, l'Abbé Pierre partait "en grandes vacances", selon l'expression qu'il utilisait pour faire allusion à sa mort. Pour lui rendre hommage, Emmaüs 53 a fait appel à un grapheur : il a réalisé un portrait en 4 par 3 du fondateur du mouvement sur un bâtiment de Villiers-Charlemagne.

"Ça va donner une âme au lieu", lance Romain Chaupitre, directeur adjoint de la communauté Emmaüs 53. Il observe le grapheur, Guillaume, en plein travail : l'artiste réalise un portrait de l'Abbé Pierre sur un mur, au cœur du site de "La Chevalerie", à Villiers-Charlemagne. Une grosse journée de travail, dans le froid, pour marquer la commémoration du 10e anniversaire de la disparition du fondateur du mouvement.

Guillaume a opté pour un style précis, "le style pochoir, c'est ce qu'on voit le plus dans la rue, le côté révolte, ce qu'a pu être l'Abbé Pierre dans ses discours". Il ajoute des touches d'orange, de jaune, de rouge et de noir, à la bombe aérosol. Guillaume travaille à partir d'une photo choisie par l'équipe d'Emmaüs 53. "Ce dont on se rappelle tous de l'Abbé Pierre, c'est son côté interpellation, explique Romain Chaupitre, donc l'image reproduite est une photo de l'Abbé Pierre un micro dans la main, qui clame haut et fort les injustices et les inégalités qu'il avait l'habitude de mettre en évidence". Et à côté de ce portrait, une citation de l'Abbé Pierre : "Nous sommes tous hommes d'une même terre".

Le portrait est bien visible depuis l'entrée du magasin de la communauté, à Villiers-Charlemagne. - Radio France
Le portrait est bien visible depuis l'entrée du magasin de la communauté, à Villiers-Charlemagne. © Radio France - Marie Rouarch

Un portrait pour rendre hommage à l'Abbé Pierre, dix ans après "son départ en grandes vacances"

Ce portrait s'imposera à la vue de tous ceux qui viendront désormais au magasin de la communauté, à Villiers-Charlemagne. Une communauté qui, dix ans après la disparition de l'Abbé Pierre, continue de grossir. Les travaux de rénovation des ateliers et salles de vente viennent tout juste de s'achever. Le nouveau magasin textile ouvre, d'ailleurs, ce samedi.

Et la communauté ne s'arrête pas là. "Y'a une dizaine d'années, à la communauté Emmaüs de la Mayenne, il y avait une vingtaine de places d’accueil, déclare Romain Chaupitre. Aujourd'hui, on est à 43 et des gens appellent toutes les semaines parce qu'ils cherchent un lieu pour vivre, un toit à se mettre sur la tête. On constate au quotidien que le besoin est grandissant. C'est aussi la raison pour laquelle on engage une phase de travaux (début fin mars-début avril, NDLR) pour accueillir six personnes supplémentaires d'ici deux ans, pour couvrir un tout petit peu, les besoins sur la Mayenne. On saisit l'occasion des 10 ans de la disparition de l'Abbé Pierre pour rappeler que l'appel à l'insurrection de la bonté qu'il a lancé en 1954 est toujours d'actualité."

"L'appel à l'insurrection de la bonté lancé en 1954 par l'Abbé Pierre est toujours d'actualité" - Romain Chaupitre, directeur adjoint d'Emmaüs 53.