Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmaüs lance la première "Lavomobile" de France à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

C'est unique en France : une "lavomobile" a vu le jour à Marseille. Le principe : deux machines à laver dans une fourgonnette, qui va à la rencontre de personnes sans domicile fixe ou dans la précarité.

La lavomobile a été inaugurée devant une auberge de jeunesse de Marseille qui accueillait des mineurs étrangers non accompagnés.
La lavomobile a été inaugurée devant une auberge de jeunesse de Marseille qui accueillait des mineurs étrangers non accompagnés. © Radio France - Elisa Montagnat

C'est unique en France ! Une fourgonnette, deux machines à laver, un groupe électrogène, avec deux grosses cuves et 300 litres d'eau dans une remorque : Emmaüs lance sa "lavomobile" à Marseille. Elle est autonome pour réaliser entre quatre et cinq machines, pas besoin de se raccorder à l'eau ou à l'électricité. Elle va donc aller dans des squats par exemple, ou à la rencontre de personnes sans domicile fixe ou de réfugiés, afin que des personnes dans la précarité puissent faire leur lessive. 

Pour son lancement le 20 février, la lavomobile est allée dans une auberge de jeunesse du huitième arrondissement de Marseille, qui accueille des réfugiés : un groupe de mineurs non accompagnés. C'est Médecins Sans Frontières qui accompagne ces jeunes et qui a fait appel à la lavomobile. Eric, un compagnon d’Emmaüs, a conçu le système. Avant, il était SDF : "Je mettais un petit peu d'argent de coté pour les machines. Une lessive dans une laverie c'est minimum six euros, et beaucoup de gens préfèrent mettre six euros pour manger ou dormir que dans une lessive !" 

"Il y a énormément de besoins à Marseille"

La lavomobile continuera à se déplacer à Marseille à la demande des associations et tous les vendredis matins, elle stationnera aux Réformés, à côté du camion Emmaüs qui distribue les petits-déjeuners et soupes aux personnes qui en ont besoin. 

Kamel, le responsable de la communauté Emmaüs Marseille Pointe-Rouge, a imaginé ce projet : "Il y a énormément de besoins à Marseille, et on attend plus grand chose des collectivités publiques. Il y a six ans, on a fait une charte pour l'accès à l'eau et depuis, pas grand chose n'est arrivé à Marseille en terme de douches publiques, de toilettes ou de fontaine d'eau. La lavomobile c'est aussi une initiative qui permet de réveiller les consciences et d’interpeller !"

Avec un groupe électrogène, 300 litres d'eau, une cuve pour l'eau propre et une pour l'eau sale, la lavomobile peut faire jusqu'à cinq machines à laver pour les personnes en situation de précarité. - Radio France
Avec un groupe électrogène, 300 litres d'eau, une cuve pour l'eau propre et une pour l'eau sale, la lavomobile peut faire jusqu'à cinq machines à laver pour les personnes en situation de précarité. © Radio France - Elisa Montagnat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu