Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

En 1821, la cathédrale de Rouen avait été incendiée

lundi 15 avril 2019 à 22:31 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Il y a près de deux siècles, la cathédrale de Rouen avait été touchée par un très violent incendie. Comme à Notre-Dame de Paris, les flammes avaient provoqué l'effondrement de la flèche. Il avait fallu 50 ans pour la reconstruire.

La flèche de Notre-Dame de Paris s'est effondrée en début de soirée lundi
La flèche de Notre-Dame de Paris s'est effondrée en début de soirée lundi © Maxppp - Photo PQR

Rouen, France

La cathédrale de Rouen a, elle aussi, été en partie ravagée par les flammes. C'était en 1821, comme le raconte l'adjoint au maire en charge du patrimoine Guy Pessiot. "La flèche était en bois et en plomb, elle a entièrement brûlé et s'est effondrée. C'était un incendie terrible. Et j'espère qu'on mettra moins de temps à reconstruire Notre-Dame de Paris que la cathédrale de Rouen car à l'époque, il avait fallu plus 50 ans, jusqu'en 1876, pour voir s'ériger une nouvelle flèche. Et encore, elle était moins détruite que Notre-Dame de Paris".

Incendiée en 1821, bombardée en 1944

La cathédrale de Rouen a également été bombardée en 1944 par 7 torpilles lancées par des avions alliées. "La flèche a failli s'effondrer mais heureusement il y a eu des secouristes qui ont réussi à éteindre le feu par tous les moyens. L'un des piliers de la cathédrale avait reçu une torpille, il a fallu aller chercher dans les forêts alentours de Rouen des grands arbres pour éviter que l'édifice s'effondre. Mais c'était moins une, la cathédrale a été épargnée alors que tous les quartiers autour ont été beaucoup plus détruits", poursuit Guy Pessiot.

Ce désastre à Notre-Dame de Paris touche bien au-delà des catholiques : "J'espère que des crédits exceptionnels seront débloqués pour reconstruire la cathédrale", conclut l'adjoint.