Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En 2016, seules 2.800 communes françaises ont vu naître des bébés

mercredi 30 août 2017 à 17:15 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Sur les 35.900 communes françaises, seules 2.800 ont vu naître un enfant en 2016. Et 500 de ces villes regroupent la quasi-totalité des naissances, selon une étude publiée ce mercredi par l'Insee.

La quasi-totalité des bébés de 2016 n'est née que dans 500 maternités.
La quasi-totalité des bébés de 2016 n'est née que dans 500 maternités. © AFP - Jeff Pachoud

C'est une donnée démographique qui traduit parfaitement la disparition progressive des maternités en France : en 2016, les 784.000 bébés nés en France (1.500 de moins que l'année précédente) sont nés dans seulement 2.800 communes différentes, selon une étude publiée mercredi par l'Insee. Et sur ces 2.800 communes, 2.200 d'entre elles n'ont vu naître qu'un ou deux enfants dans l'année.

En d'autres termes, 500 villes regroupent à elles seules 99,6% des naissances, selon les chiffres donnés par l'institut statistique. Ce mouvement se fait en faveur des plus grandes villes : Paris arrive en tête, suivie de Toulouse, Marseille et Lyon. Ainsi, les communes de plus de 50.000 habitants regroupent 50% des naissances (contre 44% en 1975). Il n'y a que 9% des bébés qui sont nés dans des communes de moins de 10.000 habitants (ils étaient 15% en 1975).

Deux tiers des maternités ont fermé

Ce chiffre est le résultat de la fermeture de près des deux-tiers des maternités : alors qu'en 1975 on en comptait encore 1.369 dans toute la France métropolitaine, il n'y en avait fin 2014 plus que 518. Toutefois, on ne peut pas parler de véritable désertification au niveau national : la moitié des femmes met moins de 17 minutes pour aller accoucher. Et seuls 13% des enfants naissent dans un département qui n'est pas celui de résidence.

Les accouchements hors de l'hôpital ou de la maternité sont restés très rares : il n'y en a eu que 5.000 en 2016 (0,6% de la totalité), sans que l'on puisse distinguer s'il s'agit d'accouchements à domicile choisis ou d'accouchements impromptus. Seuls 10% d'entre eux ont été faits sans assistance médicale.