Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En 2017 : ceux qui nous ont donné le sourire en Isère

-
Par , France Bleu Isère
Isère, France

Parce qu'il n'y a pas que les drames et les mauvaises nouvelles, France Bleu Isère revient sur cette année 2017 avec un grand sourire et beaucoup d'espoirs !

L'histoire du jeune Kévin (2e en partant de la gauche) a redonné le sourire à beaucoup d'Isérois et parents d'enfants autistes.
L'histoire du jeune Kévin (2e en partant de la gauche) a redonné le sourire à beaucoup d'Isérois et parents d'enfants autistes. © Radio France - Paul Bohec

2017 c'est d'abord le sourire de Kevin. Ce Grenoblois de 11 ans, autiste, était souvent seul pour son anniversaire. Alors son père Laurent a lancé un message, très relayé sur les réseaux sociaux. Résultat : pour son anniversaire, en août, la famille a été débordée de cartes, de colis, de dessins.

Ça vient d'un peu partout, on a des gens de l'Île Maurice, du Portugal, d'Espagne qui nous ont écrit. Je pense que le facteur va avoir un peu de travail les jours prochains ! - Laurent, père de Kévin

Le petit Kévin a même reçu un maillot dédicacé de l'Olympique de Marseille, et a pu se rendre au stade Vélodrome : il n'oubliera certainement jamais ses 11 ans.

Apollo, un sage de 11 ans

Lui aussi a 11 ans, il est atteint d'une maladie dégénérative, et il était l'un des ambassadeurs du Téléthon en 2017. Chaque année se déplacer devient plus difficile pour lui. Et pourtant, loin de se plaindre, il a accepté son rôle d'ambassadeur avant tout pour les autres enfants, ceux "qui ne peuvent pas attendre"

Apollo Chwalik habite à Balbins, près de la Côté-Saint-André.
Apollo Chwalik habite à Balbins, près de la Côté-Saint-André. © Radio France - Tommy Cattaneo

Car l'enfant habitant de Balbins (Isère) parle comme un livre, et impressionne par sa maturité. "J'aimerais être prix Nobel, je sais que je dois être excellent dans ce que je fais, car c'est difficile d'être handicapé, on est désavantagés", déclarait-il à notre micro. Son courage et sa détermination en ont inspiré plus d'un.

Le Mont-Blanc à l'aveugle

La force du rêve, de la volonté, c'est aussi ce qui a poussé Noëlle Gerber vers les sommets.  Elle est malade et perd peu à peu la vue à cause d'une rétinite pigmentaire. Mais elle s'est lancée un défi fou et l'a réussi en octobre : gravir le Mont-Blanc, le toit de l'Europe ! Accrochée au sac à dos de son ami Simon et accompagnée d'un guide de haute-montagne elle a rempli son objectif.

Si je peux donner envie à d'autres personnes handicapées comme moi d'aller au bout de leurs rêves, tant mieux !

L'Iséroise, avocate de 28 ans, est arrivée au sommet avant de perdre complètement la vue. "Je suis très fière, très heureuse", déclarait-elle à son retour sur France Bleu Isère. Chanceuse avec la météo elle est restée une demi-heure au sommet pour savourer son exploit.

Noëlle Gerber, sur le toit de l'Europe ! - Frédéric Drouet-Objectif Montagne
Noëlle Gerber, sur le toit de l'Europe ! - Frédéric Drouet-Objectif Montagne

Miracle à l'hôpital

Et puis en 2017 on a souri, aussi, grâce à la médecine et ses progrès incessants. En août, une femme avait eu les deux bras sectionnés lors d'un terrible accident en gare de Chambéry. Grâce au sang-froid des pompiers, et aux prouesses des chirurgiens de Grenoble, elle a pu récupérer ses membres grâce à une greffe simultanée des deux bras : une première mondiale !

Je ne lâcherai rien ! La vie, je veux la croquer, par les deux bouts !

Un mois après l'accident, là aussi exemplaire de courage, elle remerciait toutes les personnes qui lui ont permis de sauver ses bras, de ceux présents sur le quai de la gare au barman, qui a fourni la glace pour conserver ses bras. Il lui faudra au moins un an pour retrouver l'usage de ses doigts, mais elle veut y croire et espère rejouer un jour du piano !

Caroline, sur son lit d’hôpital, garde le moral.
Caroline, sur son lit d’hôpital, garde le moral. © Radio France - Véronique Pueyo
Grenoble : les détails de l'opération de réimplantation de deux bras.
Grenoble : les détails de l'opération de réimplantation de deux bras. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess