Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En 2019, davantage de collectes de sang dans les quartiers du Mans pour recruter de nouveaux donneurs

mercredi 2 janvier 2019 à 18:07 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

L'association cénomane pour le don du sang fait le vœu de recruter davantage de donneurs en ce début d'année. Pour cela, avec l'Etablissement Français du Sang (EFS), elle va aller plus souvent à la rencontre des Manceaux, hors du centre-ville.

Après le prélèvement, un échantillon est systématiquement analysé avant la mise en circulation éventuelle de la poche de sang.
Après le prélèvement, un échantillon est systématiquement analysé avant la mise en circulation éventuelle de la poche de sang. © Radio France - Bertrand Hochet

Sarthe, France

Peut mieux faire ! La Ville du Mans figure parmi les moins bons élèves en France, avec un faible taux de donneurs de sang par rapport à sa population. "L'indice de générosité n'est que de 3% au Mans. Alors qu'il est d'un peu plus de 4% à Tours ou à Rennes, par exemple", regrette Yohann Roustel président de l'association cénomane pour le don du sang. 

"Cette année, nous allons davantage aller à la rencontre des donneurs", annonce le responsable. "Si on ne va pas à sa porte, le donneur ne vient pas", justifie le président de l'association cénomane pour le don du sang. "L'un des objectifs de l'Etablissement Français du Sang (l'EFS) est justement de se mettre à la disposition des donneurs et non que les donneurs se mettent à sa disposition".   

Attirer et fidéliser les donneurs

Ainsi, "nous allons nous déplacer plus souvent dans les quartiers", précise Yohann Roustel. De ce point de vue, une première expérience, menée l'an passé à la Maison pour tous Jean Moulin, avait été concluante : "plus de 80 donneurs en une journée, contre 50 à 60 lors de la collecte habituelle à l'Hôtel de Ville du Mans", détaille le président de l'association cénomane pour le don du sang. "Quasiment la moitié de ces donneurs étaient nouveaux". 

Dans le même temps, les horaires des collectes devraient être élargis pour permettre une participation plus importante des Sarthois qui travaillent. Les besoins en sang restent importants : il faut un millier de dons par jour en Région Pays de la Loire pour venir en aide aux malades.

► INFO PRATIQUE : dates et lieux des prochaines collectes de sang en Sarthe