Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Alsace-Moselle, le Covid oblige l'assurance retraite à accélérer sa révolution numérique

A la Carsat Alsace-Moselle, la caisse de retraite, le confinement de ce printemps a précipité l'évolution vers le numérique. Les retraités et les futurs retraités ont dû se mettre à la page. Trois assurés sur quatre déposent maintenant leur demande de retraite en ligne.

A Strasbourg depuis le confinement la CARSAT reçoit les assurés sur rendez-vous
A Strasbourg depuis le confinement la CARSAT reçoit les assurés sur rendez-vous © Radio France - Corinne FUGLER

La Carsat Alsace-Moselle, la caisse de retraite, a accéléré sa révolution numérique avec le confinement imposé ce printemps. 

Ses salariés, ils sont un millier, ont dû instruire les dossiers depuis chez eux, en télétravail. 850 ont travaillé depuis chez eux ce printemps contre 150 avant le confinement. Les retraités et les futurs retraités ont dû se mettre eux aussi aux échanges informatiques pour communiquer avec la caisse. 

Il est possible de demander sa retraite en ligne sur le site de la Carsat depuis 2017, mais, avant l'épidémie de Covid-19, cette procédure ne séduisait pas tellement les seniors alsaciens.  

Trois salariés sur quatre déposent leur demande de retraite en ligne

Aujourd'hui tout a changé : depuis la mi-avril 2020, 75% des salariés ont demandé leur retraite en ligne, contre un tiers à peine avant le confinement. 

Les échanges numériques se sont développés. Aujourd'hui, un usager sur deux fait ses démarches via son espace personnel sur le site de la caisse. 

La Carsat accueille encore les récalcitrants dans ses locaux, sur rendez-vous. Et répond, bien sûr, aux questions des retraités par téléphone, au 39 60.

Autre impact du confinement : de nombreux salariés ont attendu cet été pour envoyer leur demande de retraite et la Carsat s'efforce actuellement d'absorber ce retard.

Jusqu'en 1946, les salariés devaient coller des timbres sur une "carte-quittance" pour cumuler leurs droits à la retraite.
Jusqu'en 1946, les salariés devaient coller des timbres sur une "carte-quittance" pour cumuler leurs droits à la retraite. © Radio France - Corinne FUGLER

L'épidémie de Covid-19 a fait des centaines de veuves et de veufs en Alsace

Ce 19 août 2020, l'Alsace a franchi le seuil des 1.500 décès du Covid-19 à l'hôpital. Le virus a frappé de nombreux retraités. Il faut maintenant s'occuper des conjoints survivants, qui ont droit à une retraite de réversion, c'est à dire à une part de la pension de retraite de leur mari ou de leur épouse. 

Ces veuves et ces veufs se rapprochent actuellement de la Carsat pour faire valoir leurs droits. La caisse s'attend à traiter 1.500 à 2.000 dossiers supplémentaires cette année. Depuis le 20 juillet 2020, il est également possible de déposer les demandes en ligne. 

En 2019, près de six milliards d'euros de prestations retraite ont été versés par la Carsat à 737.000 retraités dont 582.000 en Alsace et en Moselle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess