Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Auvergne, les réfugiés font leur rentrée scolaire ce lundi

dimanche 2 septembre 2018 à 12:29 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Les réfugiés du centre d'accueil de Pessat-Villeneuve vont faire leur rentrée, ce lundi, au lycée Roger Claustre à Clermont-Ferrand, au collège Pierre-Mendes France et à l'école de Pessat-Villeneuve et de Clerlande. Ils se sont préparés tout l'été au sein de l'association Cecler.

Les bénévoles de l'association CeCler en action avant la rentrée
Les bénévoles de l'association CeCler en action avant la rentrée © Radio France - Mickaël Chailloux

Pessat-Villeneuve, France

C'est un grand jour pour Adam et Abdoulaye. A 14 et 12 ans, ils vont rentrer au collège Pierre Mendès France ce lundi. "Je suis content, je veux apprendre à lire et écrire" explique le plus petit, Abdoulaye. Sa mère, Fatimé, est très fière de voir ses enfants s'intégrer au sein de leur nouveau collège. "C'est important. L'école, c'est leur avenir" explique cette maman de 39 ans, en France après un parcours mouvementé en Centreafrique.

13 réfugiés accompagnés par Cecler

Cette rentrée 2018/2019, les enfants la préparent depuis déjà plusieurs mois. La plupart sont arrivés dans leur établissement en juin. Ils ont fait trois semaines de cours avec leurs enseignants et leur petits camarades. "Ces personnes ont une autorisation de résider sur le territoire, donc ils bénéficient des mêmes droits et devoirs, y compris l'obligation de scolarisation" explique Alexandre Reynaud, chef de service à l'association Cecler à Pessat-Villeneuve. Mais ça n'a pas été dur de convaincre les jeunes, qui ont été tout de suite très intéressés par l'école.  

"Pendant toutes les vacances, on a entendu parler de l'école." - Elizabeth, éducatrice spécialisée

L'association Cecler a été présente pour aider à apprendre le français, mais aussi pour la mobilité et l'aide aux devoirs. Elle continuera à aider les familles à leur domicile pendant 8 mois. 

Reportage complet à retrouver lundi 3 septembre dans le Zoom de la Rédaction à 6h20 et 7h20 sur France Bleu Pays d'Auvergne.