Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Bourgogne-Franche-Comté, on fait beaucoup moins de bébés

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Besançon

En un demi-siècle, le pic de naissances s’est décalé du printemps à l’été et s’est atténué en Bourgogne-Franche-Comté. Près de 26 300 enfants bourguignons-francs-comtois sont nés en 2019 contre 43 900 en 1965. Le nombre de naissances a chuté de 40% en l'espace de 55 ans.

En Bourgogne-Franche-Comté, on fait beaucoup moins de bébés
En Bourgogne-Franche-Comté, on fait beaucoup moins de bébés © Maxppp - Sebastien JARRY

Près de 26 300 enfants bourguignons-francs-comtois sont nés en 2019 contre 43 900 en 1965. Le nombre de naissances a fortement baissé depuis la période des "trente glorieuses", qui a suivi la seconde guerre mondiale, et qui fut marquée par la prospérité économique et une forte natalité. Le nombre de naissances a ainsi chuté de 35 % entre la fin des années 60 et celle des années 2010. La baisse est même régulière et forte depuis 2015. En l'espace de 55 ans, la chute des naissances atteint à 40%

Baisse du nombre de naissances plus marquée en Bourgogne-Franche-Comté

Dans la région comme en France métropolitaine, le nombre de naissances baisse fortement depuis le début des années 70. A cette période, les aspirations des couples a avoir un plus faible nombre d'enfants peuvent se concrétiser grâce à une plus grande efficacité de la planification des naissances avec l'apparition et la diffusion de méthodes contraceptives efficaces (pilule et stérilet).

Le nombre de naissances a chuté de 40% en BFC en l'espace de 55 ans
Le nombre de naissances a chuté de 40% en BFC en l'espace de 55 ans - Insee BFC

Le nombre de naissances baisse particulièrement dans les années 70 et 80, effectue un léger rebond dans les années 1990-2000, pour repartir à la baisse depuis 2010. 

Pour quelles raisons la natalité recule en Bourgogne-Franche-Comté ? 

Cette dernière tendance est la conséquence de deux phénomènes. Tout d’abord, la fécondité baisse : en 2019, les femmes de la région ont en moyenne 1,8 enfant au cours de leur vie, contre deux en 2010. Ensuite, les femmes en âge de procréer sont moins nombreuses. En 2019, la région compte 551 300 femmes âgées de 15 à 49 ans, 8 % de moins qu’en 2010. Cette tendance est marquée dans la région, où les naissances ont en neuf ans plus fortement reculé (-18 %) qu’en France (-11 %).

Les icaunaises sont les plus fécondes de la région

Compte-tenu de leur poids démographique et de la relative jeunesse de leur population, les départements du Doubs et de la Côte-d'Or sont ceux présentant le plus de naissances en 2019, avec respectivement plus de 5800 et plus de 5000 naissances. Ces départements "détrônent" la Saône-et-Loire qui comptait le plus de naissances en 1965. A l'inverse, la Nièvre et le Territoire de Belfort sont les départements qui comptent le moins de naissances, avec environ 1500 en 2019. 

Nombre moyen de naissance selon le jour de l'année
Nombre moyen de naissance selon le jour de l'année - Insee BFC

C'est dans l'Yonne que les femmes sont les plus fécondes, elles ont près de 2 enfants dans leur vie. C'est en revanche, en Côte-d'Or, qu'elles en comptent le moins, 1,6. Il est vraisemblable que dans ce département qui dispose d'un riche appareil de formations supérieures, les femmes poursuivent fréquemment leurs études et "retardent" ainsi leur première maternité. 

A l'issue de leur formation, de nombreuses jeunes femmes quittent la Côte-d'Or et mènent alors cette maternité ailleurs. Les femmes diplômées ont par ailleurs tendance à avoir un peu moins d'enfants au cours de leur vie que les autres.

la natalité et la fécondité par département en Bourgogne-Franche-Comté
la natalité et la fécondité par département en Bourgogne-Franche-Comté - Insee BFC
Choix de la station

À venir dansDanssecondess