Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En centre-ville du Mans, une tour un peu trop visible

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Vous êtes nombreux à réagir suite à l'article paru dans le Maine Libre, montrant la Tour Renaissance visible depuis la place de la République, en centre-ville du Mans. Les prescriptions de l'architecte des bâtiments de France pour la construction de l'immeuble ne sont que partiellement respectées.

Les deux derniers étages de cette tour qui en compte douze dépassent à droite de l'ancien couvent de la Visitation
Les deux derniers étages de cette tour qui en compte douze dépassent à droite de l'ancien couvent de la Visitation © Radio France - Bertrand Hochet

Depuis la parution d'un article et d'une photo dans le journal Le Maine Libre, le sujet fait beaucoup réagir. Contrairement à ce qui avait été annoncé au départ, la Tour Renaissance en construction en centre-ville du Mans, est visible depuis la place de la République! Quand on se positionne face à l'ancien couvent de la Visitation, on la voit dépasser, à droite du clocher. L'immeuble, haut de 39 mètres, compte douze étages. Ce sont les deux derniers qui font polémique. 

Pourtant, lorsqu'il avait donné son accord pour le permis de construire, l'architecte des bâtiments de France avait émis une réserve : il ne fallait pas que l'on puisse voir la tour depuis de la place de la République. Cette demande n'est que partiellement respectée.  

"C'est comme les Quinconces, près de la cathédrale : c'est désordonné. Il y a quand même des choses bien plus insupportables que ça !"

Densifier le centre-ville  

Dans une ville comme Le Mans, "on ne peut pas restaurer de l'ancien s'il n'y a pas de construction neuve", explique Christophe Billot, l'un des deux promoteurs du site ancien de la Visitation (lui-même en rénovation jusqu'en 2020 pour accueillir des commerces, un centre d'art contemporain, des logements, des bureaux...). "Le Mans est une ville qui doit se construire sur elle-même. C'est ce que dit le maire, Stéphane Le Foll, quand il parle de la densification du centre-ville", argumente l'entrepreneur. 

Pour Christophe Billot, il en va de l'avenir du centre-ville du Mans, souvent décrit comme étant à la peine : "c'est par un centre-ville très densifié qu'on retrouvera une activité économique. Cette tour qui, effectivement, subit quelques critiques, apporte tout de même un ensemble immobilier permettant à 750 personnes d'habiter à proximité de la Place de la République. En un seul mouvement architectural, cette place va tripler sa population. C'est ainsi que l'on peut retrouver de l'activité en centre-ville". 

"Ce n'est pas beau. C'est moche. Ça défigure le paysage. Ça ne convient pas avec notre décor du centre-ville. Et en plus, on ne sait pas ce que sera la façade ! "   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu