Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En colère, un maire de la Manche décide de fermer l'église de sa commune

jeudi 12 juillet 2018 à 11:07 Par Mayeule de Charon, France Bleu Cotentin

Le maire de Beuzeville-au-Plain a décidé de fermer l'église de sa commune. Olivier Omsont proteste contre la célébration du baptême de l'un de ses administrés à Sainte-Mère-Eglise. Pour le diocèse, le prêtre, âgé de 73 ans ne peut pas être partout.

Olivier Osmont, maire de Beuzeville-au-Plain, a décidé de fermer l'église de sa commune.
Olivier Osmont, maire de Beuzeville-au-Plain, a décidé de fermer l'église de sa commune. © Radio France - Mayeule de Charon

Beuzeville-au-Plain, France

C'est l'emplacement d'un baptême qui a déclenché la colère du maire de Beuzeville-au-Plain. Olivier Osmont a décidé de fermer l'église de sa commune et d'arrêter de faire sonner les cloches. Il proteste contre la célébration du baptême d'un habitant de sa commune, son neveu, à l'église de Sainte-Mère-Eglise, le 7 juillet dernier, à 3 kilomètres de Beuzeville-au-Plain. Seule une messe par an est célébrée dans la commune, le jour de la Saint-Brice. 

Il faut que le diocèse fasse des efforts 

"Le prêtre de Sainte-Mère-Eglise doit s'occuper de plusieurs clochers, je sais que l'on manque de prêtre en France et je le comprends, mais qu'il ne puisse pas faire 3 kilomètres et passer une demi heure pour baptiser un enfant, ça, je ne le comprends pas", explique le maire de Beuzeville-au-Plain. Olivier Osmont souhaiterait que les mariages et les baptêmes de ses administrés soient célébrés dans l'église de la commune : " Il faut que le diocèse fasse des efforts, nous en fait, on entretient l'église, on la nettoie, on met des fleurs pour qu'elle soit accueillante, on fait tout pour qu'elle vive". Le maire de Beuzeville-au-Plain a par ailleurs décidé d'écrire au Vatican pour l'avertir de la situation. 

Dans un communiqué, le diocèse de Coutances et Avranches regrette cette prise de décision,"pour laquelle le maire n'est pas habilité" et affirme ne pas déserter les églises rurales, "l'Eglise catholique de la Manche se réjouit que le plus grand nombre demeure ouverte, grâce aux efforts de tous, et encourage les paroissiens à prier dans toutes leurs églises." 

Le prêtre de Sainte-Mère-Eglise s'occupe de 25 paroisses 

Pour Bénédicte Palluat de Besset, en charge de la communication du diocèse, il faut comprendre la situation, "le prêtre de Sainte-Mère-Eglise est âgé de 73 ans et s'occupe de 25 paroisses. Si l'on commence à faire une exception pour une église située à 3 kilomètres, on devra le faire pour celle située à 5 ou à 10 kilomètres. Aujourd'hui, en France, on a moins de prêtres et on est obligé de se réorganiser en fonction de cela".  

Le diocèse appelle à la mesure, "dans le respect des prérogatives de chaque institution, pour le bien de tous"