Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En Creuse, le muguet est rare cette année

dimanche 1 mai 2016 à 10:14 Par Valérie Mosnier et Audrey Tison, France Bleu Creuse et France Bleu

Il risque d'être difficile de trouver des brins de muguet à vendre ce dimanche 1er mai, en tout cas du muguet fleuri. Les fleurs ne sont pas encore sorties à cause d' l'hiver trop doux et du printemps trop frais.

Les clochettes commencent à peine à apparaitre, la faute à la météo
Les clochettes commencent à peine à apparaitre, la faute à la météo © Radio France - Audrey Tison

C'est l'autre tradition du 1er mai, 'offrir un brin de muguet pour porter bonheur. Mais cette année, les petites clochettes blanches et très odorantes ne sont pas encore arrivées à maturité.

De Nantes à la Creuse...

Fleur d'un jour, le muguet nantais, récolté à 85% dans la région de Nantes, sera plus vert et plus rare pour le 1er Mai, avec une production qui pourrait être en baisse de près de 30%.

"C'est une année exceptionnelle. L'hiver a été trop doux, le mois d'avril trop frais. Il y aura moins de muguet, de qualité moindre car il est un peu plus vert", explique Patrick Verron, conseiller "muguet" au Comité départemental de développement maraîcher"Le froid de l'hiver a pour rôle de réveiller le muguet, mais il n'y a pas eu d'hiver, pas de températures négatives à Nantes. Qui plus est, depuis fin mars, début avril, le temps est assez mitigé. Cette dernière semaine, on a eu des températures au petit matin soit légèrement négatives, soit autour de 0°.Ce sont des conditions très difficiles pour faire pousser le muguet".

C'est le même constat pour Francine, dans son jardin d'Ahun. Pour la première fois depuis 33 ans, elle n'ira pas vendre son muguet.

Une tradition en perte de vitesse ?

Les achats de muguet, en pot ou en brin, ont rapporté 21,6 millions d'euros le 1er Mai 2015, un chiffre en baisse de près de 19% par rapport à l'année précédente, selon une étude du cabinet TNS Sofres pour Val'hor et France AgriMer publiée vendredi. Les amateurs du végétal à clochettes blanches ont dépensé 12,1 millions d'euros pour du muguet en pot et 9,5 millions d'euros pour du muguet en brin, d'après l'étude.

Le muguet, qui a représenté 95% des volumes d'achats de végétaux d'ornement le 1er Mai 2015, est principalement destiné à être offert (92%) même si 8% des clients l'achètent pour eux-mêmes. Le circuit le plus important dans l'achat de végétaux a été la grande distribution (31 % de parts de marché valeur), les fleuristes n'ayant que 29% de parts en 2015, selon l'étude. La tradition se perd toutefois un peu car en 2014 les achats de muguet représentaient un marché de 26,5 millions d'euros.