Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la situation en Isère en cette veille de premier week-end de confinement

-
Par , France Bleu Isère

Un vendredi toujours aussi ensoleillé, mais le week-end s'annonce des plus frustrants : en Isère comme ailleurs, les balades en montagne et les randonnées ne sont pas autorisées. Les parcs et jardins son strictement fermés. Les dernières infos utiles proches de chez vous, c'est ici.

Un magasin de produits frais à Bourgoin-Jallieu
Un magasin de produits frais à Bourgoin-Jallieu © Radio France - Céline Loizeau

Quelques infos utiles 

Le direct en Isère

20h00. On termine cette nouvelle journée de confinement avec des applaudissements nourris, une nouvelle fois. Merci et bravo au personnel soignant. Le CHU de Grenoble annonçait hier que la population commençait à se discipliner un peu, les appels au 15 s'était réduit de 25% par rapport au début de semaine. Pour les grenoblois, sachez que le cabinet de Médecins 7/7 situé cours Jean Jaurès met en place une téléconsultation de 8h à 20h (un peu comme ce direct, en fait ;-) ) au 04 76 86 59 00.

17h00. Le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, prévient que ce week-end les forces de l'ordre seront très vigilantes, pas question de relâcher les règles du confinement : "tout ce week-end, des contrôles renforcés de l’obligation de confinement vont être réalisés par les policiers et gendarmes du ressort du tribunal judiciaire de Grenoble. Respectez les règles et munissez-vous de votre attestation si vous devez sortir (amende de 135€ en cas de non respect)".

16h50. Le maire d'Échirolles, Renzo Sulli, demande des renforts de forces de l'ordre. Dans un communiqué, il attire l'attention des autorités sur le besoin spécifique des villes comme la sienne.Je trouve absolument inacceptable qu’une infime minorité de personnes sur notre commune puisse, par irrespect, inconscience ou délinquance, profiter de cette situation pour adopter des comportements totalement inappropriés mettant en danger la santé de tous par des rassemblements aux formes aussi diverses qu’illégales, sans compter la poursuite d’activités illicites et d’incivilités routières, que nous n’avons de cesse de combattre depuis de nombreuses années. C’est pourquoi, je demande instamment à Monsieur le Préfet de l’Isère et à Monsieur le Ministre de l’Intérieur d’envoyer immédiatement des renforts de Police Nationale ou de forces de sécurité de l’État sur la ville et ses quartiers. Le maintien de l’ordre reste en effet une compétence régalienne de l’État et la ville d’Échirolles attend de lui des décisions fortes dans la période difficile que nous traversons.

16h00. Mise à disposition d'alcool par Chartreuse Diffusion pour le pôle pharmacie de l'hôpital de Grenoble. On manque de gel hydroalcoolique ? Qu'à cela ne tienne, les pharmaciens savent en fabriquer. Encore faut-il y mettre des moyens et du temps. Pour les moyens, l'entreprise Chartreuse Diffusion propose 10.000L d'alcool à 96°. Des stocks récemment achetés, qui ne se transformeront pas en liqueur, ce sont quand même 25.000 bouteilles (de Chartreuse Verte) qui ne verront pas le jour, mais c'est pour la bonne cause. Rattrapez-vous sur les bières trappistses en attendant !

15h00. Les élèves isérois à l'honneur. Leur académie les félicite : "L'académie de Grenoble en tête des connections de la plateforme « Ma classe à la maison ». Pour la journée du jeudi 19 mars, dans l’académie de Grenoble, ce sont 134 898 connexions qui ont été enregistrées et 5 111 classes virtuelles qui ont été menées.  Ce sont 13 020 enseignants et professeurs, 118 867 élèves (et parents) et 3011 autres personnels (chefs d’établissements, inspecteurs, AESH…) qui se sont connectés."

Ma classe à la maison
Ma classe à la maison - Education Nationale

14h00. La fédération des Travaux Publics en Auvergne-Rhône-Alpes en remet une couche et réexplique qu'elle approuve totalement la demande de stopper tous les chantiers en France. "Le Communiqué de Presse de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes et de la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes qui demandent instamment l'arrêt officiel des chantiers pendant le confinement, que vous avez reçu hier, est pleinement partagé par la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes qui a participé à la réflexion et à cette prise de position commune".

13h00. Plus aucun parc !! Le préfet de l'Isère publie un arrêté interdisant les rassemblements ainsi que la pratique d’activités de plein air. Il ferme également tous les parcs et jardins où la présence de toute personne est désormais interdite. Voilà qui va déplaire fortement à toutes les familles qui continuaient à y sortir encore un peu les enfants, et à ceux qui y font des footings.

Une petite larme pour les espaces verts qu'on ne verra plus avant quelques temps
Une petite larme pour les espaces verts qu'on ne verra plus avant quelques temps © Radio France - Benjamin Bourgine

Les activités de montagne sont également à proscrire indique la Préfecture de l'Isère. Au Sappey-en-Chartreuse, la mairie a fermé l'accès au site d'escalade de l'Ecoutoux.

La mairie du Sappey-en-Chartreuse a matérialisé l'interdiction d'accéder au site d'escalade de l'Ecoutoux
La mairie du Sappey-en-Chartreuse a matérialisé l'interdiction d'accéder au site d'escalade de l'Ecoutoux © Radio France - Lionel Cariou

12h40. Les courriers et colis suspendus ce samedi ! La Poste ferme ses bureaux et suspend activités samedi 21 mars. Pour la suite, le communiqué de La Poste est plutôt flou

12h30. Coups de crosse. Le championnat de hockey-sur-glace est terminé pour cette année. Mais les hockeyeurs aiment biens se chicaner, c'est bien connu. Ici le président des Brûleurs de Loups, Jacques Reboh, dispute à Angers la meilleure fréquentation des patinoires. A la virgule près. On ne lâche rien. 

11h10. Cui-cui... Vous entendez ? Le Coronavirus Covid-19 n'empêche absolument pas le printemps d'arriver. Vous avez le droit de nous envoyer vos plus belles photos de Jonquilles. Comment dit-on jonquilles en anglais ? Daffodils. De rien.

Spring is coming. And that's cool.
Spring is coming. And that's cool. © Radio France - Céline Loizeau

10h47. Les enfants de l'association grenobloise Batuka VI propose un montage vidéo des morceaux qu'ils ont pu reprendre chez eux, face caméra. "Nos enfants voulaient contribuer, à leur niveau, à la sensibilisation autour du fait de bien rester chez soi durant le confinement".

10h00. Délai de paiement, remises d'impôts, reports des loyers... Les mesures de soutien aux entreprises explicitées ici par la préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes :

9h00. A La Tour-du-Pin, la solidarité se trouve dans les paniers ! La ville met en place un service de livraison de produits frais à domicile, pour les Turripinois âgés de plus de 70 ans. Pommes, bananes, pain, yaourts... Steak et... pommes de terres !  En revanche vous vous débrouillez pour faire les frites vous-mêmes.

8h05. Ce matin, le maire de Grenoble Éric Piolle postait un message à propos des chantiers de la ville. Oui, il y aura des retards. Par exemple dans les écoles, il seront assumés dit-il dans ce message vidéo sur Twitter.

7h50. Marjolaine Meynier-Millefert, député de l'Isère. Elle n'est pas à l'Assemblée nationale. "Non, je suis chez moi. On fonctionne comme le reste du pays. Télétravail et on limite nos déplacements. On fonctionne en effectif minimum pour le travail parlementaire. On a déjà voté le budget rectificatif, et maintenant, le projet de loi d'État d'urgence sanitaire pour faire face à la situation sanitaire. C'est normal qu'il y ait eu un peu de tergiversation sur la tenue ou non des conseils municipaux, on s'adapte à la situation en ce moment, on voit ce qui se passe en cuisine avant que ça arrive sur la table !".

7h20. Une psychologue intervient sur l'antenne pour nous parler de week-end. Sandrine Ponson, psychologue clinicienne à Meylan. Situation anxiogène ? "On ne voit pas, on ne peut pas le toucher, c'est un ennemi invisible. C'est angoissant, les gens ont fait leurs courses, dévalisé les pharmacies. Oui, évidemment on peut s'attendre à un nouveau coup de mou ce week-end. C'est intéressant de maintenir des rythmes, des rites du week-end. Le travail n'a pas lieu d'être, ou moins que dans la semaine. La promiscuité amplifie les tensions. L'idée c'est de lâcher et d'être moins exigeant, cultiver la bienveillance. C'est important de rendre les enfants acteurs de ce moment".

7h00. Bienvenue dans ce direct, comme chaque jour, nous essayons de partager avec vous toutes les infos utiles pour vivre en période de confinement. N'hésitez pas à nous transmettre vos infos et vos bons tuyaux via la page Facebook de France Bleu Isère, par exemple.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess