Société

En Dordogne la pauvreté ne faiblit pas selon le Secours Catholique

Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord lundi 13 novembre 2017 à 21:42

De plus en plus de mères seules vivent en situation de pauvreté.
De plus en plus de mères seules vivent en situation de pauvreté. - Secours catholique

Le Secours Populaire a rendu son rapport annuel sur la situation de la pauvreté en France. En Dordogne, dans la délégation Périgord Agenaix, près de 13.000 foyers en situation de pauvreté se sont tournés vers l'association cette année.

Chaque année au mois de novembre, c'est le moment pour le Secours Catholique de faire un état des lieux de la pauvreté en France. La Dordogne reste un des département les plus pauvres de France selon la délégation Périgord Agenaix de l'association. Cette année, 13.000 foyers ont demandé l'aide du Secours Catholique.

Un chiffre parle particulièrement : 724 euros. C'est le niveau de vie médian des personnes accueillies par le Secours Catholique. On est bien en dessous du seuil de pauvreté qui concerne tous ceux qui vivent avec moins de 1025 euros par mois.

Une situation d'extrême précarité qui touche de plus en plus de femmes seules mais également de plus en plus de personnes isolées mais aussi des personnes de plus en plus âgées.

La Dordogne reste un département où la pauvreté est particulièrement haute. - Radio France
La Dordogne reste un département où la pauvreté est particulièrement haute. © Radio France - Oanna Favennec

Des difficultés dans la mobilité

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, en Dordogne, les plus pauvres sont bien souvent des personnes qui possèdent un logement. Mais un logement en mauvais état, ce qui implique des difficultés à payer certaines factures. C'est d'ailleurs la première chose que l'on demande à l'association : de l'aide pour payer sa facture d'électricité ou d'eau.

Autre grosse difficulté, la mobilité. 10% des bénéficiaires rencontrent des problèmes pour se déplacer. Souvent parce qu'ils n'ont plus de voiture mais aussi parce qu'ils n'ont plus les moyens de mettre de l'essence à l'intérieur. Le nombre de personne rencontrant des problèmes dans la mobilité a doublé en 5 ans.

Pour toutes ces missions les 630 bénévoles de l'associations multiplient les efforts dans les 45 lieux d'accueil de la délégation.

Mais ils attendent un geste fort du nouveau gouvernement pour empêcher une nouvelle hausse de la pauvreté en Dordogne.