Société

En Dordogne, Sophie va passer un moi(s) sans tabac : "Normalement ça devrait le faire !"

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord mardi 1 novembre 2016 à 18:36

Sophie a écrasé sa dernière cigarette dimanche soir. Elle est déterminée à réaliser son défi.
Sophie a écrasé sa dernière cigarette dimanche soir. Elle est déterminée à réaliser son défi. © Radio France - Benjamin Fontaine

Sophie, une Périgourdine de 49 ans a décidé d'arrêter de fumer. Elle participe au défi lancé par le gouvernement le "Moi(s) sans tabac" et nous raconte ses premières heures sans cigarette.

Ce 1er novembre 2016 sera peut-être à marquer d'une pierre blanche pour plus de 130.00 fumeurs français. Ceux qui participent à l'opération "Moi(s) sans tabac" lancée par le ministère de la santé. Parmi eux, Sophie, une Périgourdine de 49 ans. Cette mère de deux enfants fume depuis l'âge de 17 ans, mais cette fois elle a décidé de dire stop à la clope. Nous allons la suivre régulièrement pendant le mois de novembre.

"J'ai déjà commencé à économiser" - Sophie

En réalité Sophie n'a pas vraiment respecté les dates du mois sans tabac, elle a fait mieux, elle ne fume plus depuis lundi matin. "J'avais fini mon paquet de cigarettes dimanche et un paquet me fait deux jours. Je me suis dit que si j'en achetais il allait me rester des cigarettes mardi...du coup je n'en ai pas acheté du tout et j'ai déjà commencé à économiser," s'amuse la vendeuse de légumes.

Premiers effets visibles sur la santé

Faire des économies c'est d'ailleurs la première source de motivation de Sophie. Elle a un petit salaire de 650 euros et grâce au kit du ministère elle a calculé les économies qu'elle va pouvoir réaliser : 157 euros par mois. Sophie sait déjà comment réutiliser cet argent "je vais peut-être pouvoir faire plus de sorties avec mon fils de 14 ans parce qu'en ce moment je lui dis plus souvent non que oui..." Et puis Sophie a envie de se sentir mieux dans son corps. Après deux jours à peine passés sans cigarette elle a déjà vu les premiers effets. "Je respire mieux. Ce matin j'ai vu ma peau plus éclatante, moins grisâtre, moins de toux grasse, pas de maux de tête et j'ai plus d'énergie" se réjouit-elle.

Cendriers nettoyés et briquets rangés

Pour éviter les tentations, Sophie a nettoyé et rangé ses cendriers, mis les briquets dans les tiroirs. Quand elle a un coup dur ou qu'elle vit un moment de tension elle souffle un bon coup et elle pense au grand air. "J'ai besoin de la nature, ça me fait du bien pour décompresser." Elle envisage aussi de se réengager dans une association pour occuper son temps libre. "Je compte aussi me rapprocher d'une diététicienne et d'un médecin " Pour cela elle pourra composer le 3989 le numéro gratuit mis en place par le ministère de la santé pour accompagner les fumeurs. Pour résumer, Sophie est plus que prête à réaliser son défi !

Reportage de Benjamin Fontaine