Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des réservistes vosgiens mobilisés tout l'été

vendredi 28 juillet 2017 à 11:33 Par Seina Baalouche, France Bleu Sud Lorraine

Dans les Vosges, on compte 250 réservistes. Ces civils consacrent une partie de leur temps pour venir en renfort aux forces de police et de gendarmerie. Pendant la période estivale, ils sont mobilisés sur les lieux touristiques du département.

Gendarmes d'active et réservistes patrouillent dans les rues de Gérardmer
Gendarmes d'active et réservistes patrouillent dans les rues de Gérardmer © Radio France - Seina Baalouche

Vosges, France

Ces citoyens "civils" consacrent une partie de leur temps pour venir en renfort aux forces de police et de gendarmerie du département. Ils deviennent réservistes après avoir suivi une formation de quatre semaines. Sur l'année, ils peuvent être mobilisés sur une période qui varie entre cinq et 60 jours. Selon le préfet des Vosges, Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le département compte 250 réservistes. En été, ces renforts patrouillent dans les lieux touristiques des Vosges.

Les 250 réservistes renforcent les forces de police et de gendarmerie

Uniforme de gendarme sur le dos, Pauline patrouille dans les rues de Gérardmer avec sa brigade. L'étudiante de Saint-Dié est devenue réserviste il y a tout juste un an :

Je veux me lancer dans une carrière dans la gendarmerie donc c’est une façon de voir la vraie vie en brigade.On est là pour appuyer les brigades. On fait du contrôle routier ou on est présent pour les touristes sur les endroits ciblés comme les lacs ou encore les brasseries. Généralement, on surveille." Pauline - réserviste

Charlotte et Pauline, réservistes dans les Vosges - Radio France
Charlotte et Pauline, réservistes dans les Vosges © Radio France - Seina Baalouche

Gérardmer, la Bresse, Vittel ou encore Fraispertuis, les réservistes des Vosges sont mobilisés sur des lieux touristiques pendant la période estivale. Dans le centre ville de Gérardmer la présence des réservistes ne dérange pas les passants, et "rassure" Danielle "dans la période actuelle, même si dans les Vosges, on ne craint pas grand chose". Son amie Paulette applaudit leur engagement : "Si j’avais des enfants plus jeunes je les inciterais à s’engager. Et si j'avais l'âge je serais aussi partante !" dit-elle en souriant.

Une "aventure humaine"

Depuis 10 ans, Pauline, enseignante dans les Vosges, consacre son temps libre à son activité de réserviste : "l’année scolaire je suis avec mes élèves et le reste de l’année, vacances et week-ends, je peux renforcer les brigades de gendarmerie." Être réserviste "ça change du quotidien". Pauline peut être mobilisée pour intervenir sur "des accidents matériels comme mortels, des tentatives de suicide ou encore des cambriolages" ce qui "n'est pas de tout repos parfois" . Mais l'enseignante ne regrette pas son engagement :

C’est une aventure humaine et c’est gratifiant de pouvoir se dire que l'on est utile à la population." Pauline - réserviste

Les 250 réservistes des Vosges ont été mobilisés en moyenne deux semaine dans l'année.