Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

En grève, les pompiers d'Epagny débrayent mais restent à la caserne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie

[MISE A JOUR] Contrairement à ce que nous écrivions ce lundi, les pompiers de la caserne d'Epagny n'ont pas quitté leur poste lundi après-midi. Il s'agissait d'une menace. 8 pompiers sur les 16 ont finalement débrayé un quart d'heure, avant d'avoir la visite d'un responsable des ressources humaines.

Selon la CFDT, 80% des pompiers de Haute-Savoie seraient en grève.
Selon la CFDT, 80% des pompiers de Haute-Savoie seraient en grève. © Radio France - Richard Vivion.

Epagny, France

[MISE A JOUR] Contrairement à ce que nous écrivions ce lundi, les pompiers de la caserne d'Epagny n'ont pas quitté leur poste lundi après-midi. Il s'agissait d'une menace. 8 pompiers sur les 16 ont finalement débrayé un quart d'heure, avant de recevoir la visite d'un responsable des ressources humaines.

A l'origine, ces pompiers de la caserne d'Epagny voulaient protester contre les pressions de la direction du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Haute-Savoie. Selon la CFDT, cette dernière aurait menacé des pompiers de Thonons et d'Annemasse de sanctions disciplinaires s'ils n'enlevaient pas les banderoles "En grève" des camions. 

"Les pompiers sont partis du centre de secours, puisque aucune réquisition n'avait été faite", nous avait assuré Jacques Donzel Gargand, représentant de la CFDT au service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Haute-Savoie, lundi en milieu d'après-midi.

En réalité, sur les 16 pompiers du centre de secours d'Epagny, 8 ont débrayé un quart d'heure, alors que le reste de l'équipe était partie en intervention. Personne n'a quitté la caserne. Le délégué syndical que nous avons interrogé lundi après-midi n'avait pas les bonnes informations.  Il a été en contact avec les pompiers d'Epagny le matin, mais plus l'après-midi, quand s'est déroulée l'action. C'est donc pour cela que nous avons donné une fausse information.  Entre 14h30 et 15h30, il y avait bien des pompiers à la caserne d'Epagny.

Nous avions sollicité la direction du service d'incendie et de secours de la Haute-Savoie, qui n'a pas donné suite à notre demande.

Un débrayage de 15 minutes

Ils s'étaient tous déclarés grévistes le matin même et avaient brandi la menace du débrayage tant qu'ils n'auraient pas de nouvelle de la direction. Vers 14 heures, 8 pompiers sont partis en intervention, et les 8 autres ont décidé de débrayer pendant une quinzaine de minutes. Ils ont ensuite reçu la visite d'un responsable des ressources humaines du Sdis de la Haute-Savoie.

Selon la CFDT, environ 80% des effectifs de pompiers professionnels de Haute-Savoie seraient en grève, soit 544 sur 680. Des grévistes qui demandent plus de recrutements. Toujours selon le syndicat, il manque du monde pour assurer les secours, et il n'est pas rare de voir seulement quatre pompiers partir sur une intervention qui en nécessiterait six.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu